Accueil » Test » Test : MSI PS63 Modern 8RC, un ultraportable parfaitement silencieux

Test : MSI PS63 Modern 8RC, un ultraportable parfaitement silencieux

Le MSI PS63 Modern 8RC possède un châssis au design soigné, tout en finesse et en légèreté. Mais qu’en est-il de ses performances ?

1 : Design et détail de la config 2 : L'extérieur 3 : L'intérieur 4 : Performances graphiques 5 : Performances CPU, stockage et PCMark 7 : Nuisances sonores, autonomie 8 : Conclusion

Températures

Image thermique au repos et en charge

Nous utilisons pour ce test une nouvelle méthode de mesure de température. Attention , il ne s’agit pas ici d’une véritable image thermique prise avec une caméra du même nom, mais un aperçu des températures atteintes en surface grâce à un thermomètre infrarouge. C’est toutefois suffisant pour avoir une bonne idée des points chauds.

Les aérations arrières étant situées à droite et à gauche, on note clairement un point chaud au milieu, entre les deux, exactement à l’endroit où se situent le CPU et le GPU. La partie supérieure du clavier est par conséquent plutôt chaude au toucher, contrairement au pavé tactile et aux repose-poignets qui restent à des températures raisonnables. L’air expulsé sur le bas de l’écran est également assez chaud, entre 45 et 50°C.

Températures (min/max)

La mesure « Max » correspond à la consommation maximale réelle qu’il est possible d’atteindre – hors test de torture. Nous avons pour cela lancé un encodage H.265 4K en tâche de fond (avec une priorité faible) pour stresser le CPU, et The Witcher III pour occuper le GPU. Nous considérons qu’un test réel de ce type est plus à même de représenter la capacité de dissipation thermique d’un ordinateur portable, plutôt qu’un test de « burn » théorique, bien éloigné de la réalité.

Le processeur n'atteint jamais les 90°C, ce qui est une plutôt bonne nouvelle quand on voit que de nombreux autres modèles de notebooks atteignent cette valeur, voire approchent la limite des 100°C ! Côté GPU en revanche, le PS63 Modern 8RC fait partie des moins bons élèves, avec une température dépassant les 80°C.

Fréquences et températures CPU/GPU

Nous avons ici aussi lancé un encodage H.265 4K en tâche de fond (avec une priorité faible) pour stresser le CPU, et The Witcher III pour occuper le GPU, le tout sur une période de 30 minutes.

Après une courte période de quelques secondes passées à plus de 3 GHz, avec une consommation atteignant 25 W, le processeur se stabilise rapidement à 2,2/2,3 GHz, avec une consommation qui chute alors à 15 W. On notera qu'à aucun moment le Core i7-8565U ne throttle à cause de la température : seule la limite de consommation force le CPU à limiter sa fréquence de fonctionnement.

Si la fréquence du GPU dépasse pendant les 30 premières secondes la barre des 1700 MHz, elle diminue ensuite progressivement pour se stabiliser aux environs des 1582 MHz. Il faut trois minutes pour que la température se stabilise à 84/85°C. Notons que la GTX 1050 Max-Q ne retourne pas de valeur pour sa consommation.

Sommaire :

  1. Design et détail de la config
  2. L'extérieur
  3. L'intérieur
  4. Performances graphiques
  5. Performances CPU, stockage et PCMark
  6. Températures
  7. Nuisances sonores, autonomie
  8. Conclusion