Accueil » Test » Test Nvidia GeForce GTX 770 : la plus convaincante ! » Page 23

Test Nvidia GeForce GTX 770 : la plus convaincante !

1 : Introduction 2 : Un mot sur le design des cartes partenaires 3 : Configuration de test et benchmarks 4 : Battlefield 3 5 : BioShock Infinite 6 : Borderlands 2 7 : Crysis 3 8 : Far Cry 3 9 : Hitman: Absolution 10 : The Elder Scrolls V: Skyrim 11 : Tomb Raider 12 : Battlefield 3 (SLI/CrossFire) 13 : BioShock Infinite (SLI/CrossFire) 14 : Borderlands 2 (SLI/CrossFire) 15 : Crysis 3 (SLI/CrossFire) 16 : Far Cry 3 (SLI/CrossFire) 17 : Hitman: Absolution (SLI/CrossFire) 18 : The Elder Scrolls V: Skyrim (SLI/CrossFire) 19 : Tomb Raider (SLI/CrossFire) 20 : Performances 2D et 3D (OpenGL) 21 : Performances 2D et 3D (DirectX et CAD) 22 : Consommation 24 : Overclocking : trois cartes partenaires 25 : Gigabyte GTX 770 OC Windforce 26 : MSI GTX 770 OC Lightning 27 : Palit GTX 770 OC Jetstream 28 : Conclusion

Températures, fréquences et nuisances sonores

Courbes de ventilation

Pour rappel, la principale variable affectant le refroidissement et, par extension, les performances dans les jeux est la vitesse des ventilateurs. Pour compliquer un peu les choses, nous avons mis en concurrence des cartes équipées d’un, deux ou trois ventilateurs de tailles diverses et reposant sur des principes de fonctionnement parfois radicalement opposés.

Image 1 : Test Nvidia GeForce GTX 770 : la plus convaincante !

Il est intéressant de noter que les trois ventilateurs axiaux de la Gigabyte GeForce GTX 770 OC et l’unique ventilateur centrifuge de la carte de référence sont ceux qui tournent le plus rapidement à pleine charge, tandis que la MSI GeForce GTX 770 OC Lightning et la Palit GTX 770 OC Jetstream se contentent en la matière de vitesses étonnamment faibles.

Températures résultantes

Voyons maintenant comment se comportent les cartes sur le plan thermique : jusqu’à quel point sont-elles capables de maintenir le GPU en dessous de sa limite thermique de 79°C et donc de permettre au GPU Boost 2.0 de rester actif ?

Image 2 : Test Nvidia GeForce GTX 770 : la plus convaincante !

Les grandes ailettes des ventilateurs de la MSI GTX 770 OC Lightning semblent accomplir l’impossible : non seulement les vitesses de rotation de cette carte sont les plus faibles, mais elle est la plus silencieuse et celle qui refroidit le mieux le GPU. La Palit Jetstream, à l’inverse, chaufferait probablement moins si ses ventilateurs tournaient plus vite, quitte à être un peu plus bruyants. C’est l’approche choisie par Gigabyte, dont les ventilateurs plus rapides refroidissent mieux la carte. Quid du bruit ? C’est ce que nous allons voir tout de suite.

Nuisances sonores comparées

Nous mesurons les émissions sonores dans une chambre semi-anéchoïque au sein de laquelle les cartes graphiques sont soumises à notre boucle de test habituelle. Les mesures sont prises à une distance de 50 cm perpendiculairement au centre de la carte lorsque celle-ci a atteint une température constante. Comme précédemment, nous employons un microphone de qualité studio, mieux adapté à l’enregistrement des hautes fréquences générées par les ventilateurs que les appareils de mesure du niveau sonore, qui ont un filtre passe-haut à 10 kHz. Enfin, nous avons opté pour le filtre dB(A), nos résultats devant refléter une impression subjective.

Image 3 : Test Nvidia GeForce GTX 770 : la plus convaincante !

La MSI GeForce GTX 770 OC Lightning semble, de loin, être équipée du meilleur système de refroidissement du lot. Les ailettes de ses ventilateurs sont par ailleurs orientées à l’horizontale et expulsent environ la moitié de l’air chaud par l’arrière de la carte.

Fréquences réelles mesurées dans les jeux

De nombreuses sociétés font grand cas des fréquences de base et GPU Boost plus élevées de leurs cartes graphiques, mais c’est le système de refroidissement qui détermine si le GPU arrive à se maintenir sous son plafond thermique et donc à atteindre ces fréquences (et, plus important encore, à s’y tenir). Ce point étant éclairci, voyons dans quelle mesure les températures à pleine charge influent sur les fréquences en mode GPU Boost.

Image 4 : Test Nvidia GeForce GTX 770 : la plus convaincante !

La première chose que l’on remarque est le fait que la volonté de Nvidia de faire en sorte que sa carte soit aussi bien refroidie que possible se paie cher en termes de performances. Dès que la carte atteint son plafond thermique, le GPU réduit ses fréquences et celles-ci se mettent à osciller entre 1 050 et 1 150 MHz, soit toujours en dessous de celles des cartes partenaires. Les trois fabricants emploient tous des ventirads beaucoup plus efficaces qui permettent non seulement à leurs cartes d’atteindre des fréquences Boost plus élevées mais de s’y maintenir beaucoup plus longtemps.

Les fréquences GPU Boost plus faibles de la carte de MSI n’ont rien d’accidentel : la société a simplement procédé à un overclocking plus prudent en usine. Étant donné qu’il s’agit également de la carte possédant le meilleur système de refroidissement, elle devrait bénéficier d’un beau potentiel pour les overclockeurs.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Un mot sur le design des cartes partenaires
  3. Configuration de test et benchmarks
  4. Battlefield 3
  5. BioShock Infinite
  6. Borderlands 2
  7. Crysis 3
  8. Far Cry 3
  9. Hitman: Absolution
  10. The Elder Scrolls V: Skyrim
  11. Tomb Raider
  12. Battlefield 3 (SLI/CrossFire)
  13. BioShock Infinite (SLI/CrossFire)
  14. Borderlands 2 (SLI/CrossFire)
  15. Crysis 3 (SLI/CrossFire)
  16. Far Cry 3 (SLI/CrossFire)
  17. Hitman: Absolution (SLI/CrossFire)
  18. The Elder Scrolls V: Skyrim (SLI/CrossFire)
  19. Tomb Raider (SLI/CrossFire)
  20. Performances 2D et 3D (OpenGL)
  21. Performances 2D et 3D (DirectX et CAD)
  22. Consommation
  23. Températures, fréquences et nuisances sonores
  24. Overclocking : trois cartes partenaires
  25. Gigabyte GTX 770 OC Windforce
  26. MSI GTX 770 OC Lightning
  27. Palit GTX 770 OC Jetstream
  28. Conclusion