Accueil » Actualité » Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l’année

Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l’année

1 : La puce Pascal GP102 en détails 3 : Consommation électrique 4 : Températures, fréquences, bruit 5 : Méthode de test améliorée 6 : Ashes of the Singularity, Battlefield 4 et DOOM 7 : GTA V, Hitman et Project CARS 8 : Rise of the Tomb Raider, The Division et The Witcher 3 9 : Conclusion

La carte en détails

À bien des égards, la Titan X se confond avec la GTX 1080. De face, la seule différence est que son capot est complètement noir sur des ailettes en aluminium.

Image 1 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

Quelques légères différences

Vue de dessus, une autre différence apparaît : la Titan X possède un connecteur d’alimentation 6 broches supplémentaire. Logique, puisqu’elle consomme 250 W. Avec un TDP de 180 W, la GTX 1080 n’avait besoin que d’un seul connecteur à 8 broches. La Titan X possède également deux connecteurs SLI et, bizarrement, la marque GeForce GTX que le département marketing de Nvidia voulait faire disparaître, alors que le nom officiel de la carte est simplement NVIDIA Titan X.

Image 2 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

Une autre trace du nom original de cette carte se trouve sur son dos, où la back plate/plaque de renfort couvrant le PCB porte la gravure : GeForce GTX Titan X. Cette partie de la plaque est amovible, si besoin, par exemple dans une configuration SLI où les cartes ont du mal à respirer.

Image 3 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'annéeImage 4 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

Le GP102 emploie le même contrôleur d’affichage que le GP104, les sorties vidéos de la Titan X ne surprendront donc personne. Il y a trois DisplayPort 1.4, une HDMI 2.0b et une DVI-DL.

Image 5 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

Pas besoin d’appeler la Titan X une Founders Edition, puisque ce design sera le seul vendu. Nvidia vendra la carte via son propre site et via des intégrateurs. Le design de référence est donc le seul que nous aurons à analyser.

Il faudra donc faire avec son ventilateur radial qui pompe l’air en son centre et le recrache au travers de l’équerre PCI à l’arrière, hors du boîtier. Nous sommes particulièrement fans de ce design sur une carte de 250 W, même s’il se traduit par un bruit plus élevé et un refroidissement un peu moins bon que certains radiateurs à ventilateurs axiaux (mais meilleur dans les petits boîtiers).

Image 6 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

Une fois le radiateur déposé, on s’aperçoit que le PCB de la Titan X est vraiment différent de celui de la GTX 1080. D’abord, il possède 12 puces de GDDR5X au lieu de 8 autour du GPU. Faire passer toutes ces traces dans le PCB tout en conservant une vitesse de transfert de 10 Gbit/s n’a pas dû être une mince affaire.

Image 7 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

Ensuite, à la place d’une alimentation à 5+1 phases, on trouve un étage à 7+2 phases. Et il y a bien sûr le connecteur d’alimentation supplémentaire, à 6 broches. Le GPU GP102 lui-même est évidemment plus gros que le GP104, mais, avec une surface de 471 mm2, il fait figure de minus par rapport à ses prédécesseurs. Le GM200 qui anime les GTX 980 Ti et la précédente Titan X Maxwell mesure plus de 600 mm2.

Fréquences et températures

MàJ du 17 août : des mesures plus poussées ont été ajoutées en page 3 et 4 de ce test

Nous n’avons pour le moment qu’une seule Titan X à disposition, nous n’avons donc pas pu réaliser tous nos tests de consommation, de bruit et de refroidissement habituels – il nous faudra mettre à jour notre article dans quelques jours. En attendant, voici quelques mesures préliminaires.

La Titan X utilise le même radiateur à chambre à vapeur que la GTX 1080, et le même ventilateur. Pour dissiper 70 W de plus, le ventilateur doit donc tourner plus vite, même si Nvidia permet au GPU de chauffer un peu plus (la température cible est fixée 1 °C au-dessus).

Nous avons enregistré la température et la vitesse du ventilateurs pendant 10 boucles du benchmark de Metro: Last Light Redux pour comparer la Titan X et la GTX 1080 :

Image 8 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

La Titan X ne descend jamais sous sa fréquence nominale de 1418 MHz dans ce test en jeu. La fréquence moyenne s’établit à 1587 MHz, ce qui est au-delà de la fréquence Boost nominale de 1531 MHz.

Image 9 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

Ces performances ont un coût. Le GP102 oscille en permanence entre 83 et 84 °C, quand la GTX 1080 ne dépasse pas sa limite de 82 °C. Toutefois la protection thermique fixée par Nvidia est à 94 °C.

Image 10 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

Le ventilateur approche les 2500 tr/min, alors qu’il ne tourne qu’à 2200 tr/min sur la GTX 1080. La différence n’est pas très perceptible dans notre salle de test, mais elle sera sûrement plus visible pour notre sonomètre de précision – nous en reparlerons une fois ce dossier mis à jour.

Sommaire :

  1. La puce Pascal GP102 en détails
  2. La carte en détails
  3. Consommation électrique
  4. Températures, fréquences, bruit
  5. Méthode de test améliorée
  6. Ashes of the Singularity, Battlefield 4 et DOOM
  7. GTA V, Hitman et Project CARS
  8. Rise of the Tomb Raider, The Division et The Witcher 3
  9. Conclusion