Accueil » Actualité » Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l’année

Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l’année

1 : La puce Pascal GP102 en détails 2 : La carte en détails 3 : Consommation électrique 5 : Méthode de test améliorée 6 : Ashes of the Singularity, Battlefield 4 et DOOM 7 : GTA V, Hitman et Project CARS 8 : Rise of the Tomb Raider, The Division et The Witcher 3 9 : Conclusion

Températures, fréquences, bruit

Méthode de mesure

Température
Équipement
Caméra infrarouge 1x Optris PI640, + PI Connect
Nuisances sonores

Image 1 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

MicrophoneNTI Audio M2211 (avec fichier de calibration, Low Cut at 50 Hz)
AmplificateurSteinberg UR12 (avec Phantom Power pour le microphone)
Creative X7
Logiciel
Smaart v.7
Chambre de testChambre personnalisée, 3.5 x 1.8 x 2.2 m (LxPxH)
Position de la mesure
Perpendiculaire au centre de la source, placé à 50 cm
Données mesurées– Niveau du bruit en dB(A) (Lent), Analyseur de fréquences en temps réel (RTA)
– Spectre du bruit généré

Sérieux throttling !

Nos nouveaux logiciels de mesure nous permettent de mesurer la température tout en prenant en compte les performances de la carte en jeu. De quoi nous rendre compte que lorsque la carte atteint sa limite de température, elle diminue sa puissance (throttling) et perd alors jusqu’à 16 images par seconde en jeu, ce qui n’est pas négligeable : 12 % de réduction des performances !

Image 2 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

La fréquence Boost du GPU ne tient que quelques secondes à 1847 MHz, pour descendre à 1647 MHz, soit environ 200 MHz en moyenne : 11 % de réduction ! On constate du coup que les performances sont étroitement liées à la fréquence du GPU, et qu’avec un refroidissement plus puissant, la carte aurait donc pu être au moins 12 % plus rapide !

Image 3 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

Le comportement de la tension est assez intéressant, puisqu’il est totalement similaire : une réduction de 11 %, pour passer de 1,062 V à 0,945 V.

Image 4 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

Températures

Juste sous le GPU, notre caméra thermique montre une température identique à celle indiquée par la sonde interne de la puce graphique, dans tous les tests. L’étage d’alimentation et les modules de mémoire sont bien refroidis, ils fonctionnement même à une température inférieure à celle de la plupart des GeForce GTX 1080 overclockées que nous avons testées dans notre comparatif.

Image 5 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

Image 6 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

Ventilation et bruit

Le ventilateur radial de la carte fait tout son possible pour la maintenir au frais. Mais ses efforts ne sont pas suffisants aux réglages dynamiques par défaut, comme nous l’avons constaté. La vitesse de rotation s’emballe dans le test de torture.

Image 7 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

La Titan X dégage 32 dB au repos, ce qui est forcément élevé par rapport aux solutions de refroidissement semi passives (ventilateurs stoppés au repos). La carte peut monter à 40 dB en jeu, et même 43,1 dB lorsque son ventilateur s’emballe. De quoi constater que la Titan X aurait bien besoin d’une solution de refroidissement plus puissante.

Image 8 : Test : NVIDIA Titan X Pascal, le GPU le plus puissant de l'année

Sommaire :

  1. La puce Pascal GP102 en détails
  2. La carte en détails
  3. Consommation électrique
  4. Températures, fréquences, bruit
  5. Méthode de test améliorée
  6. Ashes of the Singularity, Battlefield 4 et DOOM
  7. GTA V, Hitman et Project CARS
  8. Rise of the Tomb Raider, The Division et The Witcher 3
  9. Conclusion