Accueil » Test » Test : Palit RTX 2070 GameRock Premium, grande maîtrise du refroidissement

Test : Palit RTX 2070 GameRock Premium, grande maîtrise du refroidissement

1 : Intro et caractéristiques 2 : La carte en détails 4 : Benchmarks Full HD / QHD 5 : Consommation et charge 6 : Températures, fréquences et overclocking 7 : Ventilation et nuisances sonores 8 : Conclusion

Démontage : analyse du PCB et du dissipateur

Si le PCB a été spécifiquement conçu pour cette carte, on retrouve certains éléments du design de référence, au niveau de l’alimentation électrique notamment. La carte est ravitaillée en courant par deux connecteurs d’alimentation indépendants, chaque entrée étant pourvue d’une bobine de 1μH pour le lissage du courant et d’un point de mesure. 

Le contrôleur PWM pour l’alimentation du GPU est un NCP81610 de ON Semiconductor, il est capable de gérer huit phases simultanément et est équipé des dernières technologies pour améliorer la réactivité et l’efficacité énergétique.

Image 1 : Test : Palit RTX 2070 GameRock Premium, grande maîtrise du refroidissement

Les deux phases mémoires sont gérées par un contrôleur PWM NCP81610 de ON Semiconductor. Chacun des dix (8+2) circuits de conversion du courant est équipé d’une puce tout-en-un Smart Power Stage.

Image 2 : Test : Palit RTX 2070 GameRock Premium, grande maîtrise du refroidissement

Système de refroidissement

Le système de refroidissement ne révolutionne pas le genre, mais perfectionne plutôt les acquis. Le radiateur est posé sur un bloc de refroidissement à cœur en cuivre, entouré par une large plaque de refroidissement. Le cœur est relié aux caloducs en cuivre composite non nickelés. Le cadre de refroidissement refroidit la mémoire via des pads thermiques de bonne qualité.

Les convertisseurs de tension ont droit à une plaque de refroidissement dédiée. Les bobines sont en contact avec les ailettes du radiateur et les condensateurs sont également refroidis. Cela permet d’éviter les points chauds en répartissant de manière optimale la chaleur. Nos conseils finissent donc par porter leurs fruits et les fabricants de carte sont de plus en plus nombreux à relier les VRM au refroidisseur principal pour améliorer les températures. 

Image 3 : Test : Palit RTX 2070 GameRock Premium, grande maîtrise du refroidissement

Cinq caloducs de 8 mm de diamètre transportent la chaleur des composants les plus chauds jusqu’aux extrémités du radiateur. Quatre d’entre eux s’arrêtent au niveau du GPU, le cinquième poursuit son chemin recourbé vers le dessus du GPU. Les deux ventilateurs de 9,7 cm sont de dimensions appropriées sur ce radiateur divisé en deux parties. 

Image 4 : Test : Palit RTX 2070 GameRock Premium, grande maîtrise du refroidissement

La plaque arrière en aluminium de couleur noir participe au refroidissement, en plus de stabiliser l’ensemble. Les pads thermiques sont placés au-dessous des composants les plus chauds, améliorant sensiblement les températures. 

Type de refroidissementPar air
Bloc de refroidissement GPUradiateur en cuivre
RadiateurEn aluminium, orientation verticale, lamelles peu espacées
Caloducs5 de 8 mm de diamètre, en cuivre
Refroidissement VRMGPU-VRM via plaque de refroidissement
Refroidissement mémoireVia bloc de refroidissement GPU
Ventilateurs2 ventilateurs de 9,7 cm à 10 pales,
semi-passif contrôlé
Plaque arrièreEn aluminium, avec sytème de refroidissement

Sommaire :

  1. Intro et caractéristiques
  2. La carte en détails
  3. Démontage : analyse du PCB et du dissipateur
  4. Benchmarks Full HD / QHD
  5. Consommation et charge
  6. Températures, fréquences et overclocking
  7. Ventilation et nuisances sonores
  8. Conclusion