Accueil » Test » Test : PCSpecialist Liquid Series, PC gaming sous watercooling monstre

Test : PCSpecialist Liquid Series, PC gaming sous watercooling monstre

1 : Un PC pour jouer en 4K 2 : Le tour du propriétaire : intérieur et extérieur 3 : Performances : 3D & Gaming 4 : Performances : CPU et Stockage 6 : Overclocking 7 : Conclusion

Consommation, températures, bruit

Consommation

La consommation de notre Liquid Series de PCSpecialist a été mesurée directement à la prise afin de prendre en compte tous les paramètres, efficacité de l’alimentation comprise. En plus des mesures dans chaque jeu, en 1080p, 1440p et 4K, nous avons également mesuré la consommation au repos sur le bureau de Windows 10.

La mesure « Max » correspond à la consommation maximale réelle qu’il est possible d’atteindre (hors test de torture avec des logiciels de benchs synthétiques, qui ne sont finalement pas réalistes comme nous l’avons constaté dans notre série de comparatifs de burn). Nous avons pour cela lancé un encodage H.265 4K en tâche de fond (avec une priorité faible, AVX/AVX2 activés) pour stresser le CPU, et The Witcher III en 1440p pour occuper le GPU…

Image 1 : Test : PCSpecialist Liquid Series, PC gaming sous watercooling monstre

Sans surprise, la consommation à la prise est élevée puisqu’on atteint en moyenne 370 à 380 W en jeu. Les électrons défilent même au repos, avec une consommation qui dépasse déjà les 60 W sur le bureau de Windows.

Températures

La configuration est livrée avec le système de refroidissement réglé en mode « Normal ». Nous avons également voulu savoir s’il était possible d’optimiser un peu plus les réglages des ventilateurs et de la pompe, tout en gardant pour objectif un refroidissement optimum des composants.

Pour cela, nous avons réglé la vitesse des ventilateurs au minimum au repos (la carte mère ne permet pas de les arrêter complètement) et la pompe à 60%. La vitesse de rotation, et la vitesse de la pompe, augmentent ensuite le plus faiblement possible en fonction de la température des composants.

Image 2 : Test : PCSpecialist Liquid Series, PC gaming sous watercooling monstre

Si les températures CPU et GPU sont excellentes avec le refroidissement en mode normal, elles restent tout aussi bonnes avec nos réglages optimisés, avec une progression de 4 à 5°C seulement en charge maximale.

Image 3 : Test : PCSpecialist Liquid Series, PC gaming sous watercooling monstre

Nos réglages n’ont absolument aucun impact sur les fréquences CPU et GPU, et donc sur les performances. A titre d’information, le GPU conserve une fréquence impressionnante de 1999 MHz tout au long du test !

Nuisances sonores

Reste maintenant à savoir si nos paramètres personnalisés ont un impact sur les nuisances sonores.

Image 4 : Test : PCSpecialist Liquid Series, PC gaming sous watercooling monstre

En optimisant les vitesses des ventilateurs, on gagne 4 dB(A) au repos et 2 dB(A) en charge maximale, ce qui est énorme, le tout sans impact vraiment négatif sur les températures CPU et GPU ! Le système de refroidissement liquide garde une grosse marge de manœuvre sous le coude, ce qui pourrait se montrer intéressant pour overclocker encore un peu plus la bête…

En pratique, la machine est presque inaudible au repos, surtout avec nos réglages, et très discrète en charge. Avec les réglages de l’assembleur, le plus gênant était surtout les fluctuations brutales de la vitesse des ventilateurs à la moindre charge CPU, problème que nous avons estompé totalement par nos réglages plus progressifs.

Sommaire :

  1. Un PC pour jouer en 4K
  2. Le tour du propriétaire : intérieur et extérieur
  3. Performances : 3D & Gaming
  4. Performances : CPU et Stockage
  5. Consommation, températures, bruit
  6. Overclocking
  7. Conclusion