Accueil » Test » Test : phononic HEX 2.0, dissipation à effet Peltier contre watercooling et aircooling » Page 2

Test : phononic HEX 2.0, dissipation à effet Peltier contre watercooling et aircooling

1 : Présentation du HEX 2.0 3 : Montage très simple 4 : Module Peltier et logiciel pilote 5 : Protocole de test et concurrents 6 : Résultats des tests 7 : Conclusion

Examen du dissipateur en détails

L’HEX 2.0 est composé de deux tours munies de quatre caloducs chacune. Toutes les parties métalliques sont recouvertes d’un nickelage qui donne au produit un aspect très haut de gamme. Les plastiques semblent de bonne qualité et sont bien ajustés. Globalement nous faisons face à un produit sobre mais à l’esthétique séduisante. Ce sentiment est renforcé par le capot dissimulant le ventilateur.

Image 1 : Test : phononic HEX 2.0, dissipation à effet Peltier contre watercooling et aircoolingImage 2 : Test : phononic HEX 2.0, dissipation à effet Peltier contre watercooling et aircooling

Aucun outil n’est nécessaire pour accéder au compartiment situé entre les deux tours. Il suffit de déclipser le bas du capot et de l’ouvrir. Celui-ci peut alors être retiré et libère l’accès au ventilateur.

Image 3 : Test : phononic HEX 2.0, dissipation à effet Peltier contre watercooling et aircooling

Une fois extrait du système, opération nécessaire pour le montage, nous découvrons la carte électronique qui pilotera le module Peltier (appelé ici Silvercore). Le ventilateur est lui aussi connecté à cette carte, mais elle n’agira pas sur ce dernier, le contrôle PWM restant à la charge de la carte mère.

Image 4 : Test : phononic HEX 2.0, dissipation à effet Peltier contre watercooling et aircooling

Le HEX 2.0 opte pour un ventilateur relativement petit format : seulement 92 x 92 x 25 mm, alors que les dissipateurs haut de gamme sont au moins armés d’un 120 mm. La turbine est connectée en PWM 4 broches, avec les spécifications suivantes :
– 33 dB à 2650 tpm
– Moins de 17 dB à 1000 tpm
– Flux d’air max de 74,7 m3/h (44 CFM)
– Pression statique max de 3,1 mm H2O


Image 5 : Test : phononic HEX 2.0, dissipation à effet Peltier contre watercooling et aircooling

Module thermoélectrique oblige, il vous faudra disposer d’une prise 6 broches libre sur votre bloc d’alimentation.  Les autres connecteurs permettent de relier le ventilateur et la carte électronique à la carte mère. Enfin, le logo de la marque, présent lui aussi sur le côté, sera illuminé. Vous n’aurez alors plus qu’à faire votre choix parmi la palette de couleurs disponibles sur le logiciel.

Avant de procéder au montage, attardons nous sur la base du dissipateur, dotée d’une finition miroir. A défaut d’être réellement utile, elle est du plus bel effet, et reste un gage de sérieux et de soin apporté au produit.


Image 6 : Test : phononic HEX 2.0, dissipation à effet Peltier contre watercooling et aircooling

Sommaire :

  1. Présentation du HEX 2.0
  2. Examen du dissipateur en détails
  3. Montage très simple
  4. Module Peltier et logiciel pilote
  5. Protocole de test et concurrents
  6. Résultats des tests
  7. Conclusion