Accueil » Test » Test : phononic HEX 2.0, dissipation à effet Peltier contre watercooling et aircooling » Page 7

Test : phononic HEX 2.0, dissipation à effet Peltier contre watercooling et aircooling

1 : Présentation du HEX 2.0 2 : Examen du dissipateur en détails 3 : Montage très simple 4 : Module Peltier et logiciel pilote 5 : Protocole de test et concurrents 6 : Résultats des tests

Conclusion

Avant de reprendre les forces et les faiblesses du dissipateur proposé par Phononic, nous devons admettre que notre protocole de test a été très sévère. Cela dit, la faute incombe en grande partie au fabriquant lui-même, vanter les mérites d’un produit, oui, mais  promettre monts et merveilles…  Nous l’avons donc pris au mot en lui opposant des adversaires de taille et en poussant le vice en overclockant notre système.

On aime
  • Design et finition
  • Taille compacte
  • Performances correctes
On n’aime pas
  • Consommation du module Peltier
  • Orientation difficile avec les câbles
  • Moins performant qu'un gros aircooling moins cher
Verdict :

Le HEX 2.0 est certainement l’un des dissipateurs CPU les plus originaux que nous ayons testés. Son système Peltier part d’une bonne idée, mais ses performances atteignent vite ses limites, malgré une très bonnes gestion logicielle. Le fabricant vante sa petite taille, et effectivement, ses performances sont plutôt bonnes pour ce format compact. Mais en fait, il aurait simplement mérité d’avoir un radiateur beaucoup plus gros, pour être plus performant et moins bruyant. Pour l’instant, on lui préfèrera encore un bon gros dissipateur à air comme le Noctua NH-D15, moins cher et moins gourmand en énergie, ou même un watercooloing AIO comme le Corsair H115i, au même prix, et plus performant.

L’auteur :

Jean-Michel « Wizerty » Tisserand est un overclocker extrême, ex champion du monde d’OC. Sa passion pour le hardware et sa curiosité le pousse à toujours vouloir pousser les composants informatiques à leur maximum. Désireux de transmettre son savoir, il a pris la tête de la Fédération Française d’OverClocking et maltraite le matériel pour proposer des articles sans langue de bois.

Sommaire :

  1. Présentation du HEX 2.0
  2. Examen du dissipateur en détails
  3. Montage très simple
  4. Module Peltier et logiciel pilote
  5. Protocole de test et concurrents
  6. Résultats des tests
  7. Conclusion