Accueil » Test » Test : PNY GeForce GTX 1650 XLR8 OC, un max d’efficacité sans connecteur d’alim PCIe

Test : PNY GeForce GTX 1650 XLR8 OC, un max d’efficacité sans connecteur d’alim PCIe

1 : Intro et caractéristiques 2 : La carte en détails 3 : Analyse du PCB 4 : Performance en Full-HD 5 : Consommation et charge 7 : Ventilation et nuisances sonores 8 : Conclusion

Températures, fréquences et overclocking

Overclocking

Sans surprise, la carte ne se laisse pas vraiment overclocker. On peut cependant facilement gagner quelques paliers de Boost en faisant tourner le ventilateur plus rapidement. On atteint ainsi les 1920 MHz sans difficulté, mais au prix de nuisances sonores importantes. Dans l’ensemble, les GTX 1050 n’offrent pas de gain d’overclocking significatif, comme en témoigne notre comparaison avec une autre carte plus haut de gamme. 

Températures et fréquences

Le radiateur est suffisamment dimensionné puisque la température GPU ne dépasse pas les 64 °C boitier fermé. Ces températures relativement basses permettent à la fréquence de se maintenir à un niveau élevé, entre 1830 et 1860 MHz, sans impact notable du Power Limit. 

En test de torture, la fréquence diminue un peu, et le Power Limit joue un rôle plus important : 

Image 1 : Test : PNY GeForce GTX 1650 XLR8 OC, un max d'efficacité sans connecteur d'alim PCIe

Voici le tableau récapitulatif des résultats obtenus :

Début de test PNY GeForce GTX 1650 XLR8 OCFin de test PNY GeForce GTX 1650 XLR8 OC
Température GPU38 °C63-64 °C
Fréquence GPU1920 MHz1830 à 1860 MHz
Temp. ambiante22 °C22 °C (33°C boitier fermé)

Images infrarouges de la répartition des températures sur le PCB

Les images suivantes montrent la répartition des températures sur le PCB en jeu et test de torture, sur banc de test et boitier fermé. Les différences sont à peine perceptibles, mais dans l’ensemble, le refroidisseur n’a aucun mal à refroidir les composants.  Bien sûr, ce n’est pas trop compliqué sur une carte qui ne consomme que 62W. Les convertisseurs de tension, qui ne sont refroidis que par le flux d’air, ne dépassent pas les 83°C et le module mémoire le plus chaud monte à 71°C. 

Image 2 : Test : PNY GeForce GTX 1650 XLR8 OC, un max d'efficacité sans connecteur d'alim PCIe

Constat similaire en test de torture. La mémoire, uniquement refroidie par le flux d’air, prend 12°C, le GPU est un degré moins chaud que précédemment et les convertisseurs de tension un demi degré plus chaud. Des valeurs qui n’ont rien de préoccupant. 

Image 3 : Test : PNY GeForce GTX 1650 XLR8 OC, un max d'efficacité sans connecteur d'alim PCIe

Sommaire :

  1. Intro et caractéristiques
  2. La carte en détails
  3. Analyse du PCB
  4. Performance en Full-HD
  5. Consommation et charge
  6. Températures, fréquences et overclocking
  7. Ventilation et nuisances sonores
  8. Conclusion