Accueil » Test » Test : PNY GeForce GTX 1650 XLR8 OC, un max d’efficacité sans connecteur d’alim PCIe

Test : PNY GeForce GTX 1650 XLR8 OC, un max d’efficacité sans connecteur d’alim PCIe

1 : Intro et caractéristiques 2 : La carte en détails 3 : Analyse du PCB 4 : Performance en Full-HD 5 : Consommation et charge 6 : Températures, fréquences et overclocking 7 : Ventilation et nuisances sonores

Conclusion

Image 2 : Test : PNY GeForce GTX 1650 XLR8 OC, un max d'efficacité sans connecteur d'alim PCIe
8/10

PNY GTX 1650 XLR8 OC

153€ > Amazon
On aime
  • Fonctionne sans alimentation externe
  • Économe en énergie (62 W)
  • Compacte
  • Bon marché
  • Composants adéquats
On n’aime pas
  • Ronronnement du ventilateur
  • Seulement deux sorties vidéo
Verdict :

De par ses dimensions contenues, son appétit d’oiseau et sa performance solide, ce modèle est le candidat idéal pour ceux à la recherche d’une carte graphique bon marché. Elle permet de jouer dans de bonnes conditions en restant raisonnable sur les réglages de qualité. Certes, le potentiel d’overclocking est limité, mais ici encore, ce n’est pas sa vocation. Parmi les GeForce GTX 1650 testées, c’est celle qui à nos yeux a le plus de sens, puisque qu’elle s’affranchit des illuminations RVB ou d’une plaque arrière pour mieux se concentrer sur l’essentiel, et sans nécessité de connexion d’alimentation PCIe.

Lire le test
Image 3 : Test : PNY GeForce GTX 1650 XLR8 OC, un max d'efficacité sans connecteur d'alim PCIe

Sommaire :

  1. Intro et caractéristiques
  2. La carte en détails
  3. Analyse du PCB
  4. Performance en Full-HD
  5. Consommation et charge
  6. Températures, fréquences et overclocking
  7. Ventilation et nuisances sonores
  8. Conclusion