Accueil » Test » Test : PNY PREVAILPRO, portable unique sur Quadro P4000 Max-Q

Test : PNY PREVAILPRO, portable unique sur Quadro P4000 Max-Q

1 : Examen extérieur et config 2 : Démontage, examen intérieur 3 : Benchmarks : 2D et tests CPU intensifs 4 : Benchmarks combinés et suites logicielles 6 : Consommation, autonomie, nuisances sonores 7 : Températures, fréquences et mesures infrarouges 8 : Résumé et conclusion

Benchmarks graphiques

Pour finir, nous étudions de quoi la Quadro P4000 Max-Q est capable, quand elle n’est pas freinée par le processeur. Dans ce cas, la Quadro P2000 passe derrière. 

Si on fait simplement tourner sur elle-même une scène dans Maya 2017, la Quadro mobile vient se placer comme une lettre à la poste entre la P4000 et la P2000.

Dans 3ds Max, on remarque aussi que la Quadro P4000 Max-Q se rapproche de la Quadro P4000, car la charge CPU est encore moins importante que dans Maya 2017.

Image 1 : Test : PNY PREVAILPRO, portable unique sur Quadro P4000 Max-Q

La partie DirectX d’AutoCAD n’est pas vraiment exigeante, comme on peut le voir au bon résultat de l’iGPU d’Intel. L’occupation à presque 80% d’un thread CPU pénalise à nouveau la carte graphique pour portables.

Image 2 : Test : PNY PREVAILPRO, portable unique sur Quadro P4000 Max-Q

Dans le benchmark OpenGL de Cinebench R15, le portable est fortement pénalisé par un problème de pilote, car un résultat aussi mauvais ne peut pas être le fait du seul CPU. On voit à nouveau le peu d’intérêt de tels benchmarks, dont les résultats ont plus à voir avec les prédictions de Madame Irma qu’avec une mesure scientifique fiable de la performance réelle à attendre.

Image 3 : Test : PNY PREVAILPRO, portable unique sur Quadro P4000 Max-Q

En résumé

La performance graphique de la Quadro P4000 Max-Q est honorable, mais elle a tendance à être pénalisée par le processeur Core i7-7700HQ d’Intel. Si le CPU est fortement sollicité, un Core i7-7700T écrase facilement la version mobile du processeur, et même la Quadro P2000 nettement moins puissante parvient à dépasser la puce mobile. Il faut cependant garder à l’esprit que nous avons comparé le portable à des ordinateurs de bureau, et que dans le monde de la mobilité, du tel niveau de performance mérite le respect. 

Sommaire :

  1. Examen extérieur et config
  2. Démontage, examen intérieur
  3. Benchmarks : 2D et tests CPU intensifs
  4. Benchmarks combinés et suites logicielles
  5. Benchmarks graphiques
  6. Consommation, autonomie, nuisances sonores
  7. Températures, fréquences et mesures infrarouges
  8. Résumé et conclusion