Accueil » Comparatif » Test : PUBG, analyse des performances sur 10 GPU

Test : PUBG, analyse des performances sur 10 GPU

1 : Intro, moteur 3D 2 : Méthode de test et cartes choisies 3 : Options graphiques et rendu 4 : Performances selon les options graphiques 5 : Benchmarks en 1080p 6 : Ressources CPU, RAM, VRAM 7 : Performances multicoeurs 8 : Bonus : GTX 1080 vs Vega 64

Conclusion

Image 1 : Test : PUBG, analyse des performances sur 10 GPUBasé sur un excellent moteur Unreal Engine 4, PlayerUnknown’s Battlegrounds est capable de tourner sur de nombreuses configurations grâce à ses options graphiques bien calibrées. Pour jouer en Full HD avec les options les plus élevées, il faudra toutefois faire l’impasse sur les GPU d’entrée de gamme : oubliez les GTX 1050 Ti et RX560, une RX 570 ou une GeForce GTX 1060 3G seront un minimum indispensable pour aller titiller le mode Ultra.

Image 3 : Test : PUBG, analyse des performances sur 10 GPU

PlayerUnknown’s Battlegrounds (Steam CD Key)

14.26€ > scdkey

De la même façon, un processeur quad-core est effectivement requis, comme l’indique l’éditeur, mais un processeur avec plus de vCPU ne sera pas de trop avec une carte graphique haut de gamme. Il sera en revanche possible de jouer avec une configuration dotée de « seulement » 8 Go de mémoire vive. Enfin, n’oublions pas que PlayerUnknown’s Battlegrounds bénéficie de mises à jour régulières, permettant parfois d’améliorer encore un peu les performances. Espérerons donc qu’une future mise à jour parvienne à gommer les quelques micro-saccades que l’on peut rencontrer ça et là, quelle que soit le GPU utilisé…

Sommaire :

  1. Intro, moteur 3D
  2. Méthode de test et cartes choisies
  3. Options graphiques et rendu
  4. Performances selon les options graphiques
  5. Benchmarks en 1080p
  6. Ressources CPU, RAM, VRAM
  7. Performances multicoeurs
  8. Bonus : GTX 1080 vs Vega 64
  9. Conclusion