Accueil » Actualité » Test : quelles performances pour les AMD Kabini et Temash ?

Test : quelles performances pour les AMD Kabini et Temash ?

Image 1 : Test : quelles performances pour les AMD Kabini et Temash ?L’actualité d’AMD est très chargée ces dernières semaines, le challenger d’Intel ayant introduit deux nouvelles gammes de processeurs – Temash et Kabini – ainsi que de nouvelles déclinaisons des APU Richland. Revenons en détail sur les performances de Temash et Kabini.

Une architecture Jaguar

Temash et Kabini sont remarquables en ce qu’ils sont de véritables SoC : leur die intègre à la fois un CPU, un GPU et les fonctions autrefois dévolues au chipset. Leur architecture est commune, la différenciation se fait au niveau du nombre de coeurs CPU (2 ou 4) et des fréquences de fonctionnement. Au total, la gamme compte 8 modèles :

Modèle TDP Nb. CPU Fréq CPU (base / Turbo) Cache L2 Radeon Nb. Shaders Fréq. GPU (base / Turbo) DDR3
A6-5200 25 W 4 2 GHz 2 Mo HD 8400 128 600 MHz DDR3L-1600
A4-5000 15 W 4 1,5 GHz 2 Mo HD 8330 128 500 MHz DDR3L-1600
E2-3000 15 W 2 1,65 GHz 1 Mo HD 8280 128 450 MHz DDR3L-1600
E1-2500 15 W 2 1,4 GHz 1 Mo HD 8240 128 400 MHz DDR3L-1333
E1-2100 9 W 2 1,0 GHz 1 Mo HD 8210 128 300 MHz DDR3L-1333
A6-1450 8 W 4 1,0 GHz / 1,4 GHz 2 Mo HD 8250 128 400 MHz / 300 MHz DDR3L-1066
A4-1250 9 W 2 1,0 GHz 1 Mo HD 8210 128 300 MHz DDR3L-1333
A4-1200 3,9 W 2 1,0 GHz 1 Mo HD 8180 128 225 MHz DDR3L-1066

L’architecture Jaguar améliore l’ancien coeur basse consommation d’AMD – Bobcat – sur de très nombreux points (augmentation de la taille des caches et des registres pour faciliter l’exécution out of order, nouvelle unité de division, FPU 128 bits, support de nouvelles instructions SSE 4.1/4.2, AES, AVX). En outre, AMD a rallongé le pipeline d’exécution d’une étape, ce qui facilite la montée en fréquence.

En dehors des coeurs CPU, l’une des plus grosses améliorations est la refonte du cache L2. Il est dorénavant partagé entre les différents coeurs ce uiq permet de mieux satisfaire les besoins de chaque thread. Ces changements visent tous le même but : augmenter le nombre d’instructions traitées par cycle, le sacro-saint IPC. Selon AMD, les modifications des coeurs se traduisent par une augmentation de 15 % de l’IPC, le nouveau cache L2 rajoute 7 %. Globalement, Jaguar est 22 % plus rapide que Bobcat à fréquence égale.

Côté GPU, Temash et Kabini saute deux générations : alors que Zacate utilisait une architecture VLIW5 (Radeon HD 2000 à 5000), ils adoptent l’architecture GCN des Radeon HD 7000. Seuls 128 coeurs sont présents, à des fréquences comprises entre 225 et 600 MHz. Au mieux, les Radeon embarquées sont donc aussi puissantes qu’une HD 7450 de bureau.

Un autre compromis performances/TDP/prix

Nous n’avons pour le moment pu tester qu’un seul Kabini, l’A4-5000 et aucun Temash. Notre appréciation des mérites de la plateforme d’AMD est donc limitée. Nous avons comparé l’A4 5000 à deux processeurs tout à fait différents : un modèle d’entrée de gamme le Pentium B960 (2 coeurs Sandy Bridge, 2,2 Ghz), peu cher, mais doté d’un TDP plus élevé (35 W) et un Core i3 3217U (2 coeurs Ivy Bridge avec HT, 1,8 GHz) beaucoup plus onéreux, mais au TDP comparable (15 W).

Image 2 : Test : quelles performances pour les AMD Kabini et Temash ?

Image 3 : Test : quelles performances pour les AMD Kabini et Temash ?

Comme on pouvait s’y attendre, l’A4 se révèle bien trop lent face à ses concurrents, que ce soit dans les tâches monothread ou dans les tâches multithreads. En jeux, s’il parvient sans mal à éclipser le Pentium, il reste moins puissant que le Core i3 et ne permet pas de jouer aux titres récents, même en basse résolution (1280 x 768), même détails au minimum.

En revanche, l’A4 tient ses promesses en termes de consommation d’énergie. Il reste nettement moins gourmand que le Core i3. Rappelons toutefois que la nouvelle génération d’Intel, les Core Haswell, est également prévue pour un TDP de 15 W.

Image 4 : Test : quelles performances pour les AMD Kabini et Temash ?

Image 5 : Test : quelles performances pour les AMD Kabini et Temash ?

Au final, AMD a peut-être trouvé un bon angle d’attaque face à Intel. Ses processeurs sont certes nettement plus lents, mais ils délivrent des performances convenables pour un PC moderne, dans un TDP inférieur ou égal, à un prix inférieur. De type SoC, les Kabini peuvent donc être une plateforme de choix pour des Ultrabook premier prix.

Les Temash de leur côté pourraient trouver leur place dans des tablettes sous Windows, offrant là encore des performances inférieures aux puces Haswell série Y, mais un TDP égal et un prix bien plus abordable. Toutefois, les fabricants semblent attendre le lancement de Windows 8.1 pour sortir cette nouvelle génération de tablettes, nous devrons donc réserver notre jugement.