Accueil » Dossier » Test Radeon HD 7970 : AMD lance sa nouvelle architecture » Page 3

Test Radeon HD 7970 : AMD lance sa nouvelle architecture

1 : Introduction 2 : L’architecture Southern Islands 4 : PRT, DirectX 11.1, Eyefinity, 3D stéréoscopique et plus encore 5 : Configuration du test 6 : Tests synthétiques & Tesselation 7 : Battlefield 3 8 : Crysis 2 9 : The Elder Scrolls V: Skyrim 10 : DiRT 3 11 : World Of Warcraft 12 : Batman: Arkham City 13 : Metro 2033 14 : GPGPU 15 : Overclocking 16 : Consommation, températures et bruit 17 : Conclusion

Vue d’ensemble : Tahiti et la Radeon HD 7970

Le GPU Tahiti qui équipe la Radeon HD 7970 comporte 32 CU (Compute Units) ; à 64 ALU par CU, nous avons donc un total de 2048 ALU. À une fréquence de 925 MHz, cela donne une puissance de traitement s’élevant à 3,8 TFLOPS en calculs 32 bits et 947 GLOPS en calcul double précision. Le cache L1, quant à lui, offre environ 2 To/s de bande passante à cette même fréquence, et est soutenu par un cache L2 de plus grande taille encore, à savoir 768 Ko.

Image 1 : Test Radeon HD 7970 : AMD lance sa nouvelle architecture

La puce contient par ailleurs huit moteurs de rendu (ROP) capables d’effectuer 32 opérations de rastérisation full-color par cycle ; ces chiffres bruts sont identiques à ceux de la Radeon HD 6970, mais la HD 7970 se montre néanmoins plus efficace grâce à ses six contrôleurs mémoire sur 64 bits composant donc un bus mémoire de 384 bits. Entre ce bus élargi et l’emploi de mémoire GDDR5 plus rapide (1375 MHz), la Radeon HD 7970 offre une bande passante mémoire de 264 Go/s, soit environ 100 Go/s de plus que la HD 6970.

Image 2 : Test Radeon HD 7970 : AMD lance sa nouvelle architecture

Des moteurs de tessellation remaniés

Le GPU contient deux moteurs de géométrie repensés pour la tessellation. Bien qu’ils soient toujours limités à 2 milliards de vertex, AMD annonce des performances de 1,7x à 4x plus élevées selon le nombre de subdivision applications à la primitive source. Le cache des paramètres a également été agrandi.

PowerTune et ZeroCore

La fonction PowerTune dira quelque chose à tout ceux qui ont lu notre article consacré au lancement des Radeon HD 6900. Pour récapituler, cette fonctionnalité consiste à surveiller la charge du GPU et à ajuster les fréquences afin que la carte ne consomme jamais plus que ce qu’autorise sont TDP. Selon AMD, sans PowerTune, le core de la Radeon HD 7970 devrait voir sa fréquence ramenée à environ 720 MHz pour ne jamais dépasser l’enveloppe des 250 watts, étant donné qu’il faudrait tenir compte des scénarios catastrophes.

Le GPU Tahiti dispose quant à lui d’une fonction supplémentaire de gestion de l’alimentation, nommée ZeroCore. Terme-valise englobant plusieurs évolutions, parmi lesquelles un mode de mise en sommeil profond qui réduit considérablement la consommation de la puce, un mode « DRAM Stutter » qui diminue la consommation de la mémoire, et la capacité de compresser le contenu de cette dernière, la technologie ZeroCore a un effet mesurable sur la consommation électrique lorsque le GPU est au repos ou lorsque l’écran est éteint. D’après AMD, la carte ne consomme que 15 watts dans un environnement Windows statique et voit son GPU totalement désactivé lorsque l’écran est éteint ; le ventilateur s’arrête, aucune chaleur n’est dissipée. De fait, nos mesures ont montré que la Radeon HD 7970 consomme nettement moins au repos que la Radeon HD 6970.

Image 3 : Test Radeon HD 7970 : AMD lance sa nouvelle architecture

Les utilisateurs de CrossFire (qui sont généralement les plus confrontés aux problèmes d’ordre thermique) accueilleront quant à eux avec joie un autre volet de la technologie ZeroCore, qui consiste à désactiver la deuxième, troisième, voire quatrième quatre d’une configuration multi-GPU lorsqu’elles ne sont pas utilisées. Malheureusement, étant donné que nous n’avons reçu qu’un seul exemplaire de test, nous ne sommes pour l’instant pas en mesure de confirmer que cette fonctionnalité marche comme l’affirme AMD. Cela se trouve toutefois sur notre liste de choses à vérifier lorsque les cartes seront disponibles en plus grand nombre. 

PCI Express 3.0

Bien entendu, les données qui parviennent au GPU doivent transiter par le port PCI Express ; nous avons le plaisir d’annoncer que la Radeon HD 7970 est la première carte graphique au monde à être compatible avec la version 3.0 de la norme. Certes, les logiciels actuels ne semblent pas en mesure de saturer les ports PCI Express 2.0, même lorsqu’ils sont divisés en liaisons à huit lignes, donc nous doutons fortement que cette évolution engendre la moindre hausse de performances (sans oublier que l’interface PCI Express 3.0 n’est pour l’instant gérée que par les processeurs Intel Core i7-3000). AMD semble toutefois indiquer que les 16 Go/s de bande passante bidirectionnelle pourraient dans certains cas être utiles aux applications effectuant des calculs de type GPGPU. Malheureusement, les éditeurs partenaires de la firme ne sont pas encore prêts à commercialiser les logiciels dont ils ont fait la démonstration lors du briefing consacré à la Radeon HD 7970, et nous n’aurions de toute façon pas eu le temps de procéder aux tests les employant, au vu du caractère décidément très « dernière minute » du lancement de cette carte.

Image 4 : Test Radeon HD 7970 : AMD lance sa nouvelle architecture

Image 5 : Test Radeon HD 7970 : AMD lance sa nouvelle architecture

Avec ses 27 cm de long et ses 11,5 cm de haut, la Radeon HD 7970 a exactement les mêmes dimensions que la 6970. Elle semble pourtant plus petite, et ce, grâce à un artifice de conception bien connu des constructeurs automobiles et d’Apple : le ventirad est effilé à son extrémité. Malgré cette similarité « dimensionnelle », les deux fers de lance mono-GPU successives d’AMD comportent plusieurs différences notables. Pour commencer, le dos de la carte n’est pas recouvert d’une plaque métallique de renforcement, et le ventilateur axial fait 7,5 cm de diamètre alors que celui de la Radeon HD 6970 en faisait 6,5.

Image 6 : Test Radeon HD 7970 : AMD lance sa nouvelle architecture

Ce ventilateur, d’ailleurs, possède des ailettes plus imposantes et plus larges conçues pour améliorer le flux d’air à moindre vitesse de rotation ; malheureusement, cette amélioration de façade se traduit également par une augmentation des nuisances sonores, ce que nous déplorons (voir la page consacrée au bruit pour de plus amples informations).

Pour coupler le radiateur au GPU, AMD emploie une nouvelle version du matériau d’interface thermique à changement de phase (une sorte de pâte thermique) utilisé sur la Radeon HD 6990. Enfin, la chambre de vaporisation en deux étapes et à trois étages est censée être mieux à même de faire sortir l’air chaud de l’arrière de la carte car, dans une optique d’amélioration de la circulation de l’air, AMD en a supprimé le deuxième connecteur DVI (qui était empilé sur le premier).

Image 7 : Test Radeon HD 7970 : AMD lance sa nouvelle architecture

Image 8 : Test Radeon HD 7970 : AMD lance sa nouvelle architecture

Parlons connectique, justement. Sans ce deuxième port DVI, que reste-t-il ? La carte de référence est équipée de deux sorties mini-DisplayPort, une HDMI et une DVI dual-link. Nous entendons déjà les cris d’indignation des lecteurs désireux de monter une configuration Eyefinity à trois écrans (on les comprendrait, vu le prix des adaptateurs DVI), mais bonne nouvelle, AMD livre sa carte avec un adaptateur HDMI vers DVI et un adaptateur mini-DisplayPort vers DVI actif. Bref, en dépit de la suppression d’une sortie auparavant considérée comme particulièrement utile, les configurations à trois moniteurs sont dorénavant plus accessibles qu’avec la Radeon HD 6970. Pour autant, bien entendu, que les fabricants de cartes soient aussi généreux d’AMD. Un point à bien garder à l’esprit lors de l’achat, donc.

Image 9 : Test Radeon HD 7970 : AMD lance sa nouvelle architecture

Lorsqu’on dénude la carte et que l’on enlève le ventirad, on constate la présence d’un imposant raidisseur qui protège le GPU. Cette pièce de métal a pour fonction d’éviter les déformations parfois constatées sur les cartes de la génération précédente :

Image 10 : Test Radeon HD 7970 : AMD lance sa nouvelle architecture

Image 11 : Test Radeon HD 7970 : AMD lance sa nouvelle architecture

Pour terminer, notons les deux connecteurs d’alimentation (un à six broches, l’autre à huit broches), qui rappellent ceux de la Radeon HD 6970. Leur présence n’a rien d’une surprise étant donné que le TDP des deux cartes est identique, mais AMD affirme cette fois qu’à l’exception des overclockeurs, personne ne devrait jamais atteindre les 250 watts autorisés pour la Radeon HD 7970. Enfin, signalons la présence du commutateur permettant de permuter entre les deux BIOS de la carte, un petit élément particulièrement opportun tout droit venu de la série Radeon HD 6900 et qui élimine dans une certaine mesure les risques liés à la modification du firmware.

Image 12 : Test Radeon HD 7970 : AMD lance sa nouvelle architecture

Sommaire :

  1. Introduction
  2. L’architecture Southern Islands
  3. Vue d’ensemble : Tahiti et la Radeon HD 7970
  4. PRT, DirectX 11.1, Eyefinity, 3D stéréoscopique et plus encore
  5. Configuration du test
  6. Tests synthétiques & Tesselation
  7. Battlefield 3
  8. Crysis 2
  9. The Elder Scrolls V: Skyrim
  10. DiRT 3
  11. World Of Warcraft
  12. Batman: Arkham City
  13. Metro 2033
  14. GPGPU
  15. Overclocking
  16. Consommation, températures et bruit
  17. Conclusion