Accueil » Dossier » Test : comment réduire la consommation, et le bruit, de la Radeon VII ?

Test : comment réduire la consommation, et le bruit, de la Radeon VII ?

1 : Y a de la marge ! 3 : Conso et températures par défaut 4 : Notre baisse de tension 5 : Conso et températures en sous-voltage

L’alimentation de la Radeon VII

Comme nous le détaillons dans notre test complet de la Radeon VII, le choix et la répartition des composants sur le PCB sont particulièrement élaborés. Les composants retenus sont assez plats, afin de laisser le plus d’espace possible au radiateur sur cette carte au format dual slot. Cette caractéristique est particulièrement intéressante pour les modders.

Deux entrées d’alimentation externes à huit broches ravitaillent la carte en courant. Elles sont placées à l’extrémité supérieure de la carte, comme de coutume sur les modèles grand public. On aurait pu incliner les entrées à 180° pour gagner un peu de place, mais ce n’est pas dramatique. La répartition de l’alimentation électrique est plutôt complexe et on ne peut pas simplement additionner le nombre de convertisseurs de tension comme sur d’autres cartes. AMD utilise en effet un nombre important de tensions intermédiaires.

Image 1 : Test : comment réduire  la consommation, et le bruit, de la Radeon VII ?

La tension GPU ou VDDCR_GFX (en rouge sur l’image) est gérée par un contrôleur IR35217 d’International Rectifier et qui régule cinq phases. Grâce à un doubleur IR3599 du même fabricant, chacune des phases est reliée à deux circuits de conversion du courant. On obtient ainsi dix circuits de conversion.

Pour gagner de la place, AMD regroupe tous les composants de la conversion de tension dans une seule puce TDA21472 d’Infineon, qui contient MOSFET de high et low side, driver, diode Schottky et contrôleur. Comme chez NVIDIA, c’est un Power Stage moderne, et AMD a choisi ce modèle en raison de la précision du MOSFET-DCR par rapport au moins précis mais plus économique inducteur DCR. Les informations fournies (intensité et température) permettent un meilleur arbitrage de la répartition de la charge.

Image 2 : Test : comment réduire  la consommation, et le bruit, de la Radeon VII ?

La gestion de l’alimentation des quatre modules de mémoire HBM2 est gérée par un second contrôleur PWM IR35217. Les phases ne sont pas doublées.

On voit donc que la répartition et le choix des composant sont vraiment bien pensés et qu’on peut sans souci s’adonner à un overclocking… pour peu que le refroidissement suive.

Sommaire :

  1. Y a de la marge !
  2. L’alimentation de la Radeon VII
  3. Conso et températures par défaut
  4. Notre baisse de tension
  5. Conso et températures en sous-voltage