Accueil » Test » Test : l’efficacité énergétique de la GeForce RTX 2080 Ti, de 140 à 340 Watts

Test : l’efficacité énergétique de la GeForce RTX 2080 Ti, de 140 à 340 Watts

Histoire d’être tout à fait clair !

1 : On fait le point sur la RTX 2080 Ti 2 : Performances de 140 à 340 Watts 3 : Fluidité face à la GTX 1080 Ti à 280 W

Rendements comparés et conclusion

Performances et fréquences entre 140 et 340 W

Le graphique suivant montre très nettement un ralentissement de l’augmentation des performances entre 240 et 260 W. Au-delà, la fréquence augmente de manière relativement linéaire à l’augmentation de consommation, mais la performance globale n’augmente que lentement. On observe aussi une légère diminution de la fréquence de Boost (en pointillés bleus). On aurait pu pousser encore la carte plus loin pour mieux observer ce ralentissement, mais ça n’aurait de valeur que toute théorique. 

Image 1 : Test : l’efficacité énergétique de la GeForce RTX 2080 Ti, de 140 à 340 Watts

GeForce RTX 2080 Ti contre GTX 1080 Ti

Même si les cartes Pascal ne sont pas le sujet de cet article, il est intéressant de comparer l’efficacité énergétique d’une génération à l’autre. Nous avons donc effectué les mêmes mesures sur une GeForce GTX 1080 Ti avec les pilotes actuels, puis compilé les résultats pour obtenir cette courbe du nombre de Watts nécessaires pour obtenir une image à différents niveaux de consommation. On voit tout de suite que la performance des cartes Pascal à consommation identique est nettement moins bonne, mais aussi que l’efficacité de la carte Turing se dégrade moins vite que la carte Pascal quand on augmente sa consommation.

Image 2 : Test : l’efficacité énergétique de la GeForce RTX 2080 Ti, de 140 à 340 Watts

Notez que cette mesure ne concerne toutefois que le jeu Metro Last Light, qui ne tire pas partie des dernières technologies des GPU Turing, et qui reste notamment en DirectX 11.

Conclusion

En mesurant la consommation et la performance d’une carte Turing, puis en la comparant à celle d’une carte Pascal, on constate que la nouvelle génération a fait de gros progrès au niveau de l’efficacité énergétique. La courbe du rapport Watts/ips à un niveau de consommation croissant monte beaucoup moins abruptement sur la génération Turing, et on obtient donc non seulement une meilleure performance globale, mais aussi une consommation moindre à performance similaire. 

Évidemment, c’est en 4K que cette différence est la plus éclatante (c’est aussi pour cela que j’ai choisi cette résolution), et en quadHD ou Full-HD, l’écart se resserrera considérablement, puisque le système de test aura tendance à limiter les cartes. D’un autre côté, la GeForce RTX 2080 Ti se serait tourné les pouces à une résolution aussi peu élevée et il est peu probable que les possesseurs d’une telle carte se limitent à un écran Full-HD. On pourrait continuer ce test et recommencer nos mesures avec une RTX 2080, mais il serait alors difficile d’atteindre les 340 W, et la mémoire serait plus rapidement un goulot d’étranglement pour nos mesures. 

Sommaire :

  1. On fait le point sur la RTX 2080 Ti
  2. Performances de 140 à 340 Watts
  3. Fluidité face à la GTX 1080 Ti à 280 W
  4. Rendements comparés et conclusion