Accueil » Test » Test : Sapphire RX Vega 56 Pulse, le bon compromis » Page 8

Test : Sapphire RX Vega 56 Pulse, le bon compromis

1 : Caractéristiques de la carte 2 : La carte en détail 3 : PCB, étage d'alimentation 4 : Système de dissipation démonté 5 : Performances jeux en QHD 6 : Performances jeux en 4K 7 : Consommation électrique 9 : Ventilation et bruit 10 : Conclusion

Températures et fréquences

Overclocking et undervolting

Il faut tout de suite oublier un overclocking traditionnel à base d’augmentation du Power Limit, nous verrons pourquoi dans la partie refroidissement. Sapphire a d’ailleurs dû suivre les recommandations AMD en termes de fréquence GPU, Power Limit et tension. Et c’est exactement à ce niveau que la carte montre ses limites. Bien sûr, on aurait pu faire plus bruyant et mieux refroidi, mais qui en a vraiment envie ?  Comme nous l’avions évoqué dans l’article étudiant la RX Vega 64 sous watercooling extrême, il faut en effet augmenter la consommation de manière drastique pour espérer obtenir un maigre gain de performance.

Ce qui est possible, par contre, c’est de baisser manuellement la tension. Attention, il ne s’agit pas de rendre le système instable, mais avec le programme OverdriveNTool, il est possible d’affiner les réglages pour tirer le maximum de chaque puce. Évidemment, le résultat dépend de la qualité de gravure de cette dernière et variera d’une carte à l’autre (et malheureusement d’une version des pilotes à l’autre). Nous ne pouvons donc pas donner d’ordre de grandeur et chacun est libre ou non d’investir du temps dans ces réglages, sans pour autant avoir la garantie d’un résultat probant.

Températures et fréquences

Nous nous bornons à reproduire la température communiquée par la sonde GPU, bien que l’on ait détecté à l’aide de nos appareils de mesure des points jusqu’à 15°C plus chauds que ce qui était communiqué. Bien que ce soit des températures relevées dans des cas extrêmes, elles sont légèrement inquiétantes pour la durabilité des composants et du PCB si on vise un overclocking extrême.

Nous récapitulons dans un tableau la fréquence de Boost et la température enregistrées en début et fin de test :


Début

Fin

Sur banc de test

Temp. GPU

38 °C

60/61 °C

Fréquence GPU

1360 MHz

1328 MHz

Temp. ambiante

22 °C

22 °C

Boîtier fermé

Temp. GPU

40 °C

65 °C

Fréquence GPU 

1360 MHz

1325 MHz

Temp. dans boitier

22°C

44°C

Graphiques détaillés de la température et de la fréquence

Pour mieux cerner le rapport entre température et fréquence, voici le graphique d’évolution de ces deux paramètres pendant les 15 premières minutes d’échauffement.

Image 1 : Test : Sapphire RX Vega 56 Pulse, le bon compromis

En jeu, la fréquence est environ 50 MHz supérieure à celle de la carte de référence. Cette augmentation d’environ 8 % de la fréquence se traduit par une augmentation de la fréquence de rafraîchissement de 5 à 7 %, au prix d’une surconsommation de 10 W. Un gain plutôt modeste. En test de torture, on observe presque la même évolution :

Image 2 : Test : Sapphire RX Vega 56 Pulse, le bon compromis

Analyse infrarouge des températures à la surface du PCB

Pour finir cette partie, nous analysons à l’aide d’images infrarouges la répartition des températures sur le PCB dans différents scénarios. Pour que les résultats soient les plus exacts possibles, on a ôté la plaque arrière, qui ne participe de toute façon pas au refroidissement.

En jeu


Image 3 : Test : Sapphire RX Vega 56 Pulse, le bon compromisImage 4 : Test : Sapphire RX Vega 56 Pulse, le bon compromis

En jeu, la carte chauffe à peine. Les convertisseurs de tension en particulier restent bien au frais. Boitier fermé, la température des convertisseurs de tension augmente de 67°C à 73°C, mais reste dans des régions subpolaires. Le package reste aussi bien au frais.

Test de torture

Image 5 : Test : Sapphire RX Vega 56 Pulse, le bon compromisImage 6 : Test : Sapphire RX Vega 56 Pulse, le bon compromis

En test de torture, la consommation augmente un peu, mais comme les ventilateurs tournent un plus vite, la température du GPU a même tendance à baisser ! Boîtier fermé, les températures restent excellentes et on s’étonne qu’aucune carte concurrente ne soit parvenue à des résultats aussi bons.

Sommaire :

  1. Caractéristiques de la carte
  2. La carte en détail
  3. PCB, étage d'alimentation
  4. Système de dissipation démonté
  5. Performances jeux en QHD
  6. Performances jeux en 4K
  7. Consommation électrique
  8. Températures et fréquences
  9. Ventilation et bruit
  10. Conclusion