Accueil » Dossier » Test SSD : les modèles 60/64 Go au banc d’essai » Page 5

Test SSD : les modèles 60/64 Go au banc d’essai

1 : Introduction 2 : Une approche simple de l’offre SandForce 3 : Configuration du test 4 : Storage Bench v1.0, PCMark 7 6 : Performances séquentielles : blocs 128 Ko 7 : SandForce : données incompressibles 8 : Tests pratiques 9 : Conclusion

Performances aléatoires : blocs 4 Ko

Si l’on a bien retenu une chose en décortiquant les relevés à la trace de plusieurs jeux et programmes, c’est que la file d’attente ne contient généralement qu’une commande quand on utilise un SSD. C’est pour cette raison que nous avons revu notre protocole de test en ce qui concerne les lectures/écritures séquentielles et aléatoires.

Jusqu’ici, nous avons évalué les transferts aléatoires avec quatre workers (tâches) sous Iometer, ce qui reflète un environnement threadé dans la mesure ou chaque worker représente un programme générant des accès disque. Toutefois, les résultats se trouvent exagérés du fait que quatre workers ayant chacun une opération E/S se traduit par une file d’attente contenant quatre commandes. Nous nous sommes donc limités à un seul worker pour avoir une seule commande en file d’attente et donc des résultats plus représentatifs de l’utilisation au quotidien.

Lectures aléatoires (par ex. analyse antivirus, traitement de texte)

Image 1 : Test SSD : les modèles 60/64 Go au banc d'essai

Avec une seule commande en file d’attente, le Samsung 830 64 Go persiste à talonner le Crucial m4 128 Go tandis que la version 64 Go de ce dernier suit juste derrière. Les deux SandForce 60 Go sont nettement en retrait.

Au fur et à mesure que la file d’attente se rallonge, la situation s’empire pour les deux SandForce : même avec 32 commandes, aucun des deux modèles n’arrive à atteindre 100 Mo/s.

Chose intéressante, le Samsung 830 64 Go se comporte aussi bien que sa déclinaison 256 Go quelle que soit la taille de la file d’attente. A contrario, les m4 donnent à voir des courbes qui se croisent à plusieurs reprises.

Image 2 : Test SSD : les modèles 60/64 Go au banc d'essai

Ecritures aléatoires (par ex. téléchargement de mails, compression WinRAR, navigation)

Image 3 : Test SSD : les modèles 60/64 Go au banc d'essai

L’échelonnement des performances des m4 est cette fois bien concret dès que la file d’attente contient deux commandes ou plus. Avec une seule commande, il n’y a que 16 Mo/s d’écart entre le meilleur SSD petite capacité (SandForce 60 Go asynchrone) et le moins bon (Crucial m4 64 Go).

D’une façon générale, les SandForce dominent mais on voit aussi que les deux modèles 60 Go décrochent brutalement dès qu’il y a plus de 8 commandes en file d’attente. Bon dernier, le Samsung 830 a l’avantage d’afficher des performances assez constantes aux alentours de 75 Mo/s, soit environ 25 Mo/s de moins que le Crucial m4 64 Go dès lors qu’il y a plusieurs commandes en file d’attente.

Image 4 : Test SSD : les modèles 60/64 Go au banc d'essai

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Une approche simple de l’offre SandForce
  3. Configuration du test
  4. Storage Bench v1.0, PCMark 7
  5. Performances aléatoires : blocs 4 Ko
  6. Performances séquentielles : blocs 128 Ko
  7. SandForce : données incompressibles
  8. Tests pratiques
  9. Conclusion