Accueil » Actualité » Test : Zalman ZM-K700M, premier clavier mécanique gaming du coréen » Page 5

Test : Zalman ZM-K700M, premier clavier mécanique gaming du coréen

1 : Introduction 2 : Tour du propriétaire 3 : Logiciel ZKeyFormation 4 : Démontage 6 : Conclusion

Tests et performances

Le ZM-K700M propose deux modes de key rollover, c’est à dire sa capacité à prendre en compte la frappe simultanée de plusieurs touches sans pertes d’information : Z-key et N-key. Il est possible de passer d’un mode à l’autre n’importe quand ou presque : sachant que le changement induit un arrêt du clavier pendant une à trois secondes, on évitera de le faire en pleine partie. En Z-key, la LED RVB sous le logo « Z » s’active, rappelant ainsi immédiatement son mode de fonctionnement actuel.

Le mode Z-key est essentiellement dédié au jeu sachant qu’il permet d’utiliser toutes les fonctions du clavier, là où le N-key est le mode standard pour une utilisation générale. Notons qu’en USB, le mode N-key ne gère que la vitesse de répétition standard, et dans ce mode, les touches de fonction sont inutilisables.

Sous Windows 10 et via PS/2, nous avons pu bénéficier du N-key rollover aussi bien en mode N-key que Z-key. En revanche, nous n’avons pas pu obtenir plus de 6KRO (soit six touches activables en simultané) en mode N-Key via USB.

Nous avons également testé le ZM-K700M sur un portable Asus avec Ubuntu 14.04 pour voir qu’il était possible d’avoir le N-key rollover avec le mode Z-key. A l’image de ce que nous avons constaté sous Windows 10, il n’est pas possible de dépasser 6KRO en mode N-key. A défaut de prise PS/2 sur notre portable, nous n’avons pas pu confirmer le fonctionnement du ZM-K700M avec Ubuntu sur cette interface.

Enfin, nous avons également branché le clavier sur un MacBook Pro acheté mi-2010, fonctionnant sous Yosemite 10.10.4 : il s’est avéré tout simplement impossible de le faire fonctionner. Le clavier entier faisait de lents cycles éclairé/éteint, tandis qu’une fenêtre nous demandait de confirmer le branchement du clavier. Quoi qu’on ait pu tenter, nous avons systématiquement été gratifiés du message « Clavier non reconnu ». A défaut d’avoir un autre Mac ou encore une version d’OSX plus récente, nous ne recommandons pas le ZM-K700M pour un usage sur machines Apple à ce stade.

Nuisances sonores

Comme on peut l’entendre sur la vidéo, le clavier émet un « clac » à chaque fois que l’on arrive en bout de course de l’interrupteur, bien qu’il s’agisse de MX Red, c’est-à-dire sans « clic » d’activation, contrairement aux MX Blue. Le bruit nous semble à peu près comparable à celui d’un clavier à dômes ou ciseaux quelconque et ne devrait donc pas poser de problème, sauf à travailler dans un silence de cathédrale.

Au cas où l’on trouverait les interrupteurs MX Red trop bruyants, il est toujours possible d’ajouter des pièces de caoutchouc sous les touches afin d’éviter le « clac » émis par le choc du plastique rigide sur le plastique rigide à l’activation de l’interrupteur.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Tour du propriétaire
  3. Logiciel ZKeyFormation
  4. Démontage
  5. Tests et performances
  6. Conclusion