Accueil » Test » Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac » Page 2

Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac

1 : Intro et caractéristiques 3 : Démontage : PCB et dissipateur 4 : Benchmarks QHD et 4K 5 : Consommation 6 : Températures, fréquences et overclocking 7 : Ventilation et bruit 8 : Conclusion

La carte en détail

Image 1 : Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac

Cette foudre de guerre pèse la bagatelle de 1480 grammes. Du coup, une béquille de soutien n’aurait pas été de trop pour soulager la fente de la carte mère. Longue de 32,5 cm, large de 13 cm et épaisse de 5,5 cm (auxquels il faut encore ajouter 0,5 cm pour la plaque arrière), il faudra bien vérifier avant l’achat que son boitier est suffisamment spacieux pour accueillir ce monstre.

Image 2 : Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac

Le système de ventilation à trois ventilateurs de 9 cm d’envergure n’a pas que des avantages, comme nous le verrons plus loin. Contrairement à la Founders Edition, dont la vitesse des deux ventilateurs peut être ajustée indépendamment, ces trois turbines tournent à la même vitesse.

Image 3 : Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac

Ce sont les illuminations RVB qui donnent à la carte son caractère, en commençant par les deux barres blanches en forme d’éclair qui s’éclairent une fois la carte branchée.

Image 4 : Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac
Image 5 : Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac

Côté sorties, on retrouve les mêmes que sur la Founders Edition de Nvidia : une sortie HDMI 2.0, trois DisplayPort 1.4 et une USB-C.

Image 6 : Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac
Image 7 : Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac

La carte possède deux connecteurs d’alimentation ATX à 8 broches. Comme elle est livrée par défaut avec un Power Limit de 336 W (à ne pas confondre avec le Power Target, qui est lui fixé à 300 W), ces deux connecteurs ne sont pas superflus. On verra que selon la qualité du chip embarqué, la carte n’exploite pas toujours ce potentiel et se voit plutôt limitée par la tension.

Sommaire :

  1. Intro et caractéristiques
  2. La carte en détail
  3. Démontage : PCB et dissipateur
  4. Benchmarks QHD et 4K
  5. Consommation
  6. Températures, fréquences et overclocking
  7. Ventilation et bruit
  8. Conclusion