Accueil » Test » Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac » Page 5

Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac

1 : Intro et caractéristiques 2 : La carte en détail 3 : Démontage : PCB et dissipateur 4 : Benchmarks QHD et 4K 6 : Températures, fréquences et overclocking 7 : Ventilation et bruit 8 : Conclusion

Consommation

La consommation de cette carte atteint 280 W, c’est à dire 20 W de moins que ce que permet son Power Target. C’est seulement en test de torture que la consommation atteint son maximum. La raison de cette retenue est à chercher du côté du chip embarqué : de très bonne facture, il n’a pas besoin d’autant d’énergie pour maintenir sa fréquence, et se voit ensuite limité par la tension maximale autorisée. La morale de cette histoire, c’est que même avec un GPU de première qualité, il est difficile d’augmenter la fréquence de Boost à cause de la limitation de la tension imposée par Nvidia ! Au final, une puce de premier choix ne permet que d’économiser quelques Watts.

Image 1 : Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac

Les tensions sont typiques des cartes RTX, et on constate une fois de plus que c’est la tension qui limite la carte. On voit aussi à la baisse progressive de tension en début de test que la température joue aussi un rôle important.

Image 2 : Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac

La répartition de la charge entre les différentes entrées d’alimentation est bien gérée, puisque le slot de la carte mère n’est jamais sollicité à plus de 5,5 A, la limite préconisée.

Image 3 : Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac

Mesure des pics de consommation

Les pics de consommation sont-ils dangereux ? Lorsque l’on mesure la consommation d’une carte au millième de seconde, on observe des pics de consommation bien plus importants qu’annoncés, et ceux-ci peuvent dans certains cas mener à l’arrêt impromptu du boitier d’alimentation. En effet, la consommation moyenne relevée sur plusieurs secondes (la TBP pour « Typical Board Power ») ne permet pas de déduire automatiquement qu’un boitier d’alimentation est capable de soutenir la charge d’une carte graphique actuelle.

Image 4 : Test : GeForce RTX 2080 Ti Amp! Extreme, la carte la plus folle de Zotac

Des pics de consommation d’une durée allant de 1 à 10 ms peuvent en effet entrainer le mécanisme d’arrêt d’urgence (OPP, OCP), en particulier sur les alimentations multi-rails, et ce, alors que la consommation moyenne est bien en dessous de la norme. Pour la Zotac RTX 2080 Ti Amp Extreme, je conseille donc une alimentation capable de fournir au moins 325 à 350 W via les connecteurs d’alimentation ATX.

Graphiques détaillés de la consommation et de l’intensité

Comme de coutume, nous incluons les graphiques détaillés de la consommation et de l’intensité électrique obtenus grâce à notre oscillographe. Ils montrent en détail comment la carte réagit sur une période donnée.

Sommaire :

  1. Intro et caractéristiques
  2. La carte en détail
  3. Démontage : PCB et dissipateur
  4. Benchmarks QHD et 4K
  5. Consommation
  6. Températures, fréquences et overclocking
  7. Ventilation et bruit
  8. Conclusion