Accueil » Test » Test : Zotac ZBox Magnus EN1070, une GTX 1070 dans un mini PC !

Test : Zotac ZBox Magnus EN1070, une GTX 1070 dans un mini PC !

1 : Un PC vraiment mini 2 : Design intérieur : intérieur cuivre ! 4 : Refroidissement, silence, consommation 5 : Verdict : préférez la petite soeur !

Performances et (absence d’) overclocking

Avant de tester le Magnus EN1070 deux points nous surprenaient. D’une part le choix d’un simple Core i5 6400T comme partenaire d’une GeForce GTX 1070 : vu ce que l’on sait de la puissance de la puce graphique, il y a de bonnes chances qu’elle soit bridée par le CPU. Deuxième point : l’alimentation. Avec seulement 180 W disponibles, comment allait-elle animer un CPU de 35 W plus un GPU dont la version desktop est donnée pour 150 W ? Comme vous allez le voir, nos soupçons étaient fondés.

Pas fait pour l’overclocking

Vu la compacité du boîtier, il est évident que le Zotac Magnus EN1070 n’est pas taillé pour l’overclocking. Mais peut-être pourrait-on tout de même le pousser un peu ? Non. Le BIOS contient très peu d’options pour overclocker le processeur, qui de toute façon ne fait pas partie des modèles prévus pour l’overclocking par Intel. La carte mère a chipset B150 n’est pas non plus validée par Intel pour cela.

Image 1 : Test : Zotac ZBox Magnus EN1070, une GTX 1070 dans un mini PC !

Mauvaise pioche aussi côté carte graphique. En apparence pourtant, les logiciels spécialisés comme Firestorm de Zotac ou NVinspector permettent de monter la fréquence du GPU Boost. Hélas, ils ne peuvent modifier ni la limite de consommation de la carte graphique, ni celle de température. Tout overclocking est donc vain, puisque les valeurs demandées ne seront pas tenues plus de quelques secondes avant que les mécanismes de gestion de la puissance ramènent la carte dans ses limites.

Performances : Ashes of the Singularity

Commençons notre analyse par le désormais classique benchmark d’Ashes of the Singularity. Très exigeant sur le CPU par le nombre des unités affichées, ce test a aussi l’avantage d’être disponible sous DirectX 11 et 12. Nous comparons le Magnus EN1070 à notre configuration de référence munie d’un Core i5 6500 et d’une GTX 1060 ou d’une Radeon RX 480 Nitro+ 8 Go (celle que nous avions choisie pour notre PC Tom’s Hardware by Grosbill).

Que nous dit le benchmark ? En 1920×1080, comme en 2560×1440, la Zbox est bien loin de là où on espérait une GTX 1070. Elle se place en fait au niveau d’une Radeon RX 480 et nettement en-dessous d’une GTX 1060 6 Go de bureau deux cartes, très facile de milieu de gamme avec lesquelles on peut facilement un mini-PC gamer à moins de 1000 euros ! Notez que le passage à DirectX 12 n’améliore presque pas les résultats.

Deus Ex : Mankind Divided

Dans le dernier Deus Ex, la Zbox EN1070 reprend des couleurs. En Full HD, elle distance largement notre configuration de test équipée d’une GTX 1060 6 Go et devance d’un cheveu la Radeon RX 480. Avec presque 60 images par seconde au minimum, en qualité élevée, ce titre est parfaitement à l’aise sur le mini PC Zotac.

En 1440p, le framerate chute sévèrement, mais se maintient à des niveaux parfaitement jouables.

Gears of War 4

Titre phare de Microsoft, Gears of War 4 sait se faire exigeant sur les cartes graphiques. Le comportement de la Zbox EN 1070 est intéressant. En Full HD, elle est assez largement surclassée par les couples Core i5 6500 + GTX 1060 et RX 480.

Au contraire, quand la définition monte en 2560×1440, le petit boîtier résiste beaucoup mieux que notre config de référence. Les trois se retrouvent au coude à coude juste sous les 60 i/s de moyenne.

Globalement, la Zbox permet donc de jouer aux derniers titres en qualité élevée mais pas maximum en Full HD, bien sûr et en 1440p. Seuls les adeptes du 120 i/s seront déçus. Mais ce n’est pas tout à fait ce qu’on pensait écrire à propos d’une GeForce GTX 1070 !

La faute au GPU ou au CPU ?

Quelle est donc la cause des performances constatées, relativement mauvaises ? Jetons un coup d’œil aux fréquences relevées pendant les benchmarks.

Dans les trois tests que nous avons effectués, la fréquence du GPU varie assez largement, entre 1800 MHz au tout début d’Ashes of the Singularity jusqu’à 1252 MHz en charge dans Deus Ex. Rappelons que la fréquence nominale d’une GTX 1070 mobile est de 1445 MHz, avec un Boost au minium à 1645 MHz. Une GTX 1070 Founders Edition, de bureau, ne descend pas sous les 1650 MHz en jeu. À 1252 MHz, la GTX 1070 de la Zbox ne peut évidemment tenir son rang. Le système de refroidissement monté par Zotac se révèle finalement insuffisant, à moins que ce soit la limite de consommation maximale imposée par l’alimentation.

Mais ce n’est pas la seule explication aux performances de la Zbox. Le CPU, lui aussi, peut être pointé du doigt. Dans Ashes of the Singularity, le fait que les performances soient constantes en 1080p ou en 1440p montre que le Core i5 6400T bride la GeForce GTX 1070. Les logs systèmes le confirment, puisque l’occupation CPU est de 100 % pendant toute la durée du benchmark en 1080. Augmenter la résolution libère le CPU, mais ce genre de situation peut se reproduire.

Sommaire :

  1. Un PC vraiment mini
  2. Design intérieur : intérieur cuivre !
  3. Performances et (absence d’) overclocking
  4. Refroidissement, silence, consommation
  5. Verdict : préférez la petite soeur !