Accueil » Actualité » Thunderbolt : Acer coupe le cordon

Thunderbolt : Acer coupe le cordon

Image 1 : Thunderbolt : Acer coupe le cordonL’Acer Aspire R7.

La saga du Thunderbolt est digne des soap operas du mardi après-midi. Au départ, Intel était avec Apple. Mais cela ne lui suffisait pas. Alors Intel est allé voir les constructeurs de PC et a réussi à séduire Acer qui fut le premier à sortir un PC portable équipé d’un port Thunderbolt (l’ultrabook Aspire S5). Mais le temps a passé et Acer s’est lassé : le fabricant a annoncé par la voix d’un de ses porte-paroles qu’il privilégiait désormais l’USB 3.0.

Cette annonce n’en est pas vraiment une : il suffit de regarder les fiches techniques des PC portables du fabricant pour s’apercevoir que le Thunderbolt n’est présent sur aucune machine de la nouvelle gamme 2013. Acer préfère aujourd’hui l’USB 3.0 qui « est moins coûteux, offre une bande passante comparable [NDLR : elle est tout de même moitié moindre], peut recharger des périphériques comme des téléphones mobiles et a une large base d’accessoires et de périphériques »

Le Thunderbolt semble donc devoir demeurer une connectique de niche et de riche, le coût des produits compatibles restant encore aujourd’hui, après deux ans d’existence, très élevé. Certes, le nombre de machines compatibles ne cesse de croître, grâce à Apple, mais aussi à quelques fabricants de PC qui livrent, qui des cartes mères, qui des Ultrabook compatibles. Mais ces produits sont obstinément de milieu ou haut de gamme. Et ce n’est pas l’arrivée des Mac Pro, premières machines équipées de Thunderbolt 2, qui changera cette situation. Dommage, car le Thunderbolt offre réellement des avantages (comme le chaînage ou le fonctionnement comme un bus PCI-Express externe) intéressants sur un PC portable. Gardons espoir…