Accueil » Actualité » ThunderBolt chez Sony, c’est optique

ThunderBolt chez Sony, c’est optique

Image 1 : ThunderBolt chez Sony, c'est optiqueLe Vaio Z de Sony est décidément une machine impressionnante. Non seulement ce PC portable est plus fin que le MacBook Air d’Apple et offre une puissance nettement supérieure grâce à son Core i7, mais en plus il est la première machine du marché à posséder un port Light Peak optique.

Là où Apple a choisi une implémentation bâtarde de Light Peak, avec un câble en cuivre et un connecteur propriétaire, Sony a repris le design original d’Intel : un connecteur USB et une interface optique. Le port qui relie le Vaio Z à sa station d’accueil/carte graphique externe (appelé Power Media Dock, PMD) peut donc également servir de port USB 3.0 classique. Cette implémentation nous semble nettement plus logique et pratique à l’usage : par exemple, chez Apple, le ThunderBolt sert également à connecter l’écran, mais celui-ci doit être en bout de la chaîne ce qui fait qu’on ne peut pas débrancher un disque dur ThunderBolt sans débrancher son écran. Du point de vue des performances, les deux implémentations devraient être identiques, fournissant 10 Gbit/s de bande passante dans chaque sens.

Cette divergence entre Sony et Apple pose la question de la viabilité de Light Peak ou de ThunderBolt à long terme. On imagine mal un fabricant de disques durs développer encore une autre gamme de produits. À terme, si Light Peak résiste, une seule variante survivra sur le marché. Et celle de Sony à l’avantage de la compatibilité avec l’USB. On attend maintenant avec impatience la réaction des autres constructeurs de PC face à cette technologie.