Accueil » Dossier » Tom’s Overdrive : déluge d’azote aux États-Unis

Tom’s Overdrive : déluge d’azote aux États-Unis

1 : Présentation des équipes 2 : Jour 1 4 : Résultats, scores et captures d’écran

Jour 2

À 8h30, nous sommes allés chercher tout le monde à l’hôtel et à 9h, nous avions repris le concours là où il en était. Étant donné que celui-ci avait lieu à l’extérieur, nous avions dû nettoyer les lieux et attacher les bonbonnes d’azote liquide la veille, puis tout redéballer au matin.

Image 1 : Tom’s Overdrive : déluge d'azote aux États-UnisNous avons donc amorcé la deuxième journée avec un tableau des scores à moitié rempli. La stratégie était donc de mise : la Team 5G, enfin prête, a commencé à enregistrer ses premiers résultats. Forte de son Core 2 Duo cadencé à plus de 5 GHz et de sa GeForce GTX 280 refroidie à l’azote liquide, elle s’est même retrouvée première sur certains tests pendant un moment.

Cependant, les Ironmods disposaient déjà de bons résultats de base, ce qui leur a permis de passer la deuxième journée à effectuer des réglages fins : quelques heures à peine après s’être fait dépasser par les 5G, ils revenaient dans la course, à la première place qui plus est. La stratégie était simple mais efficace : enregistrer tous ses résultats le premier jour en se concentrant sur les tests pour processeur et pour GPU aircoolés, puis passer à la GTX 280 volt-moddée le deuxième jour et faire exploser les chiffres pour les tests en 3D.

Les OCForums ne leur ont toutefois laissé aucun répit. Il faut dire que ces derniers ont eu énormément de chances avec leur carte-mère et leur processeur : au lieu de geler à -80 ou -90°C comme les autres, leur plateforme atteignait -115 à -120°C sans se bloquer, ce qui leur a permis d’obtenir des résultats excellent sous wPrime, SuperPi et PiFast. Comme Ironmods, l’équipe OCForums a préféré garder ses tests GPU pour le jour 2 et a très rapidement amélioré les résultats qu’elle avait obtenus la veille.

Image 2 : Tom’s Overdrive : déluge d'azote aux États-UnisImage 3 : Tom’s Overdrive : déluge d'azote aux États-Unis
La tension est montée d’un cran quand Ironmods a commencé à dévoiler ses résultats en 3D sous azote liquide : à l’aide d’un godet en cuivre fabriqué sur mesure, les membres de cette équipe ont réussi à refroidir leur carte graphique jusqu’à -186°C… la montée en fréquence ne s’est pas faite attendre. Ils n’ont connu qu’une seule frustration : impossible de faire grimper la tension sur la GTX 280. Toutes les tentatives se sont soldées par un échec, attribué à un manque de puissance du rail +12 volts de l’alimentation (une il est vraie modeste Fortron FSP Everest 1010 W).

Vers midi (et la pause McDo), la Team 5G était dans la course, les OCForums occupaient la position de challengers et les Ironmods, bien que premiers, avaient du mal à faire tourner leur machine, le stress du week-end s’étant finalement révélé trop intense pour celle-ci. Admettre que la carte-mère était grillée et en demander une deuxième aurait entraîné une pénalité de 5 % ; le groupe a donc décidé de conserver ses notes et de ne plus y toucher, les estimant suffisantes pour remporter la victoire.

À l’approche de la fin du concours, officiellement fixée à 17h00, les 411 Overkill avaient depuis longtemps abandonné et les 5G étaient prêts à faire de même, mais les OCForums savaient qu’il leur suffisait de battre deux des résultats CPU des Ironmods pour gagner un voyage à Paris. Le groupe a donc passé les cinq dernières minutes à se rapprocher du score Super PI 1M de l’équipe de la côte ouest pendant que tout le monde les observait avec attention.

Image 4 : Tom’s Overdrive : déluge d'azote aux États-Unis And The Winner Is…

Après deux jours de compétition intense, 50 hamburgers, 10 pizzas, deux vrais repas et plusieurs cartons de Red Bull, nous étions enfin prêts à totaliser les résultats de chaque test. Comme l’avaient déjà compris tous ceux qui se souvenaient encore un minimum de leurs cours de calcul mental, la victoire a été remportée haut la main par la Team Ironmods.

De notre côté, nous nous sommes énormément amusés à organiser ces qualifications et à jouer avec l’azote liquide (par contre, s’il vous plaît, soyez prudents, ne faites pas ça chez vous !) et à observer ce qui peut pousser une personne apparemment saine d’esprit à prendre un processeur à 500 ou 1000 € et à le sacrifier sur l’autel de la compétition. Nous avons vu certains participants pousser l’overclocking jusqu’à son extrême limite et nous avons maintenant hâte de les voir recommencer à Paris le mois prochain.

Comme promis, nous vous proposons l’interview des vainqueurs par Chris Angelini. Ça vous fera réviser votre anglais.

Sommaire :

  1. Présentation des équipes
  2. Jour 1
  3. Jour 2
  4. Résultats, scores et captures d’écran