Accueil » Actualité » Top 500 des supercalculateurs : la Suisse bouscule les États-Unis, la Chine toujours en tête

Top 500 des supercalculateurs : la Suisse bouscule les États-Unis, la Chine toujours en tête

Nouvel ordre mondial.

Image 1 : Top 500 des supercalculateurs : la Suisse bouscule les États-Unis, la Chine toujours en têteCray XC50Le classement des 500 meilleurs supercalculateurs au monde vient d’être publié et à la surprise générale, les États-Unis perdent la troisième place au profit de la Suisse et de son Cray XC50. Utilisée par le Centre suisse de calcul scientifique, la machine vient d’être mise à jour avec des Tesla P100 qui ont permis de doubler l’ancien score sous Linpack pour atteindre 19,6 PFLOPS.

L’émergence de la Chine

La Chine est toujours en première et deuxième position avec son Sunway TaihuLight pouvant atteindre 93 PFLOPS et le Tianhe–2 offrant 33,9 PFLOPS. Les États-Unis ont tout de même cinq des 10 supercalculateurs les plus rapides au monde, et ils sont toujours les mieux représentés dans ce top 500. Le problème est que l’écart avec la Chine se resserre. L’Amérique a 169 machines au classement, contre 160 pour l’Empire du Milieu. Le Nouveau Continent doit donc plus investir dans ses infrastructures et technologies au risque de continuer à perdre son leadership technologique.

À titre d’information, le premier supercalculateur de l’Union européenne est britannique, puisque le Cray XC40 du bureau météorologique du Royaume-Uni arrive à la 11e place grâce à ses 8,13 PFLOS. Enfin, le premier système français appartient à Total et il arrive à la 19e place avec ses 6,71 PFLOPS.