Accueil » Actualité » Toshiba « fabrique » de la salade dans ses usines

Toshiba « fabrique » de la salade dans ses usines

Image 1 : Toshiba « fabrique » de la salade dans ses usinesL’usine de Toshiba

Toshiba vient d’annoncer avoir commencé la production de salades et légumes dans son usine de semiconducteurs de Yokosuka au Japon. Les premières livraisons devraient avoir lieu d’ici la fin du mois d’octobre. De plus en plus d’usines japonaises de semiconducteurs se convertissent en site agroalimentaire. Nous vous rapportions le cas de Fujitsu et Olympus en mai dernier (cf. « Votre salade pourrait provenir d’une usine de semiconducteurs »).

Le nouveau bio passerait par les usines de semiconducteurs

C’est maintenant au tour de Toshiba qui a déjà annoncé vouloir vendre ses produits dans des supermarchés et à des restaurants. L’usine en question avait vu sa production réduite à une peau de chagrin. Au lieu de fermer le site, Toshiba a reconverti les salles blanches stériles pour faire pousser de la laitue, des épinards et des herbes. Il envisage un chiffre d’affaires annuel de plus de deux millions d’euros. C’est peu, mais c’est aussi une sorte de petite expérience.

Ces salles blanches ont des systèmes de filtration et stérilisation extrêmement développés et les équipements déjà présents permettent de contrôler avec une très grande précision les conditions dans lesquels les légumes poussent. Ils protégeaient les dies des grains de poussière. L’objectif est le même, mais il s’agit cette fois-ci de légumes. Les industriels espèrent ainsi lancer un nouveau marché de produits frais protégés des microbes et qui seraient donc plus sains et auraient une durée de vie plus longue. Pour l’instant, ce genre d’usines est rare, mais il est indéniable que l’on commence à voir un gain de popularité auprès des fondeurs. Il est difficile de dire s’il va durer.