Accueil » Actualité » Toshiba présente le fog computing, la version peer-to-peer du cloud

Toshiba présente le fog computing, la version peer-to-peer du cloud

Toshiba vient d’annoncer avoir rejoint l’OpenFog Consortium qui fait la promotion du Fog Computing, une version du cloud computing qui se situe à la périphérie du réseau. Les acteurs militent ainsi pour le stockage point à point.

Image 1 : Toshiba présente le fog computing, la version peer-to-peer du cloudFog computing

Décentraliser le cloud pour stocker pour faire de l’Internet, pas du initel

OpenFog regroupe déjà des acteurs comme ARM, Cisco, Dell, Intel et Microsoft. L’un des exemples de Fog Computing est la possibilité pour un objet connecté de parler directement à un autre objet ou à un ordinateur sans avoir à passer par un serveur cloud centralisant les données. C’est une notion qui tire parti des principes fondamentaux d’Internet (cf. « La vidéo du jour : faites-vous du minitel ou de l’Internet ? »)

Un retour vers le peer-to-peer

Un serveur central peut opérer des opérations de synchronisation ou de traitement des données, mais les données en elle-même ne sont pas au centre du réseau, mais à la périphérie. À terme, l’idée est néanmoins d’avoir les données, les applications et même la puissance de calcul en périphérie. Cela permet de réduire les temps de latence, la bande passante nécessaire et les besoins en infrastructures complexes et couteuses. Toshiba va contribuer ses puces et ses technologies de communication.