Accueil » Actualité » Toshiba : TransferJet existe vraiment et on l’a testé

Toshiba : TransferJet existe vraiment et on l’a testé

Janvier 2008 : Sony montre une technologie intéressante au CES, TransferJet. Elle permet de transférer des données entre deux appareils proches (à la manière du NFC) avec des débits élevés : 560 mégabits/s en théorie, environ 375 mégabits/s dans la réalité. La technologie est finalisée, reportée, lancée dans quelques appareils japonais (des téléviseurs, des appareils photo) et… elle arrive finalement dans nos étals.

Des dongles USB

Image 1 : Toshiba : TransferJet existe vraiment et on l'a testéLes donglesToshiba propose en effet depuis quelques mois des dongles TransferJet au Japon. Invités à l’IFA, nous avons reçu en test deux de ces dongles. Le blister contient en effet deux périphériques : un avec une prise Micro USB, qui se branche à un appareil sous Android 4.0, et un en USB classique, pour un PC sous Windows.

L’installation sous Android nécessite un appareil avec Android 4.0 au moins ainsi qu’un connecteur USB Host, ce qui est courant. Sous Windows, il suffit d’une version récente de Windows. Les pilotes se présentent sous la forme d’une application pour Android (un APK à télécharger) et d’un logiciel sous Windows. 

Ça fonctionne, mais…

Sur le fonctionnement, rien à redire : sous Android, TransferJet apparaît dans les options de partage, sous Windows il suffit de lancer l’application. Le transfert est bien plus rapide qu’en Bluetooth ou même en Wi-Fi Direct : nous avons mesuré un débit réel de 8,9 Mo/s sur un fichier ISO. C’est moins que le débit théorique, mais plus que les autres technologies du même type.

Image 2 : Toshiba : TransferJet existe vraiment et on l'a testéSous Android Image 3 : Toshiba : TransferJet existe vraiment et on l'a testéSous Windows

En fait, le principal problème, c’est que ce n’est pas intégré dans les appareils : sur un PC, le dongle reste compact, mais dépasse un peu, mais sur un smartphone Android, c’est assez disgracieux. Toshiba propose une carte microSD compatible, mais nous n’avons pas pu la tester. TransferJet aura du succès quand la technologie sera intégrée directement dans la coque des appareils, mais en l’état, c’est une curiosité technologie qui est efficace, mais qui n’est pas vraiment viable avec des smartphones : devoir brancher un dongle à chaque usage n’est pas très pratique et passer par un câble est aussi rapide.Image 4 : Toshiba : TransferJet existe vraiment et on l'a testéSur un smartphone