Accueil » Actualité » Triche sur WoW : merci le rootkit de Sony !

Triche sur WoW : merci le rootkit de Sony !

Nous voici maintenant au troisième épisode de la série : « Le rootkit de Sony BGM ». Pour rappel, nous vous annoncions que Sony installait un rootkit, comparable à un spyware, au nom du droit à la protection contre l’abus de copies privées. Cette histoire dramatique martelait que la firme venait de franchir un pas qu’elle n’aurait pas dû. Le deuxième épisode virait au comique, puisque le géant nippon offrait hier un patch qui ne servait qu’à voir des fichiers cachés, ce qui n’apporte rien pour la majorité du public, et proposait aussi un kit de désinstallation mais après avoir répondu à un formulaire imposé par la firme, il se trouve qu’elle envoyait juste un message pour vous dire qu’elle vous recontacterait. Bref, on attend toujours le kit.

Sony Revolutions

Le troisième épisode prend à contre-pied les deux autres et nous emmène dans un univers bien différent. Grâce au rootkit de Sony, des hackers auraient réussi à contourner la protection anti-triche de World of Warcraft, afin de se livrer en toute impunité aux joies de la corruption.

Certains savent, pourtant, que tricher sur WoW n’est pas une mince affaire. Blizzard installe, en effet, un logiciel très controversé, appelé « The Warden » (le gardien), censé détecter les tricheries. Le problème est que le zèle des programmeurs va même jusqu’à vérifier vos e-mails et enregistrer ce que vous tapez sur votre clavier.

Ce qu’il faut savoir c’est que le programme de bas niveau de Sony cache ses fichiers pour être indétectable et les tricheurs utiliseraient le rootkit pour masquer les fichiers servant à tricher. Pour se faire, rien de plus simple : une fois le rootkit installé, il suffit de taper le préfixe « $sys$ » dans le nom du fichier pour qu’il soit masqué par ledit rootkit.

Epilogue du troisième épisode et début d’une série culte

En plus de soulever les foudres des honnêtes gens jouant à WoW, les firmes spécialisées dans la sécurité sont de plus en plus nombreuses à dire que ce programme est propice aux « maladies ». Si les tricheurs cachent si facilement leurs fichiers, un pirate ne pourrait-il pas en faire de même avec un cheval de Troie ou un virus ? Pour reprendre un membre de notre forum : « vous n’osiez pas en rêver… Sony l’a quand même fait ».