Accueil » Actualité » Trois serveurs pour le cloud chez Dell

Trois serveurs pour le cloud chez Dell

Image 1 : Trois serveurs pour le cloud chez Dell

Dell vient d’annoncer trois PowerEdge C pour les environnements cloud, les C1100, C2100 et C6100.

Configurations matérielles

Le PowerEdge C1100 est destiné à ceux qui ont besoin de beaucoup de mémoire. Il gère jusqu’à 18 slots DIMM pour un total de 144 Go. Ce rack 1U peut aussi prendre en charge quatre lecteurs 3,5 pouces et 10 lecteurs 2,5 pouces ainsi qu’une carte PCI-Express 16x. Utilisant une alimentation de 650 W, il est possible d’ajouter des contrôleurs 10 Gigabit Ethernet et une carte fille offre trois autres ports PCI-Express.

Le C2100 utilise la même carte mère que le C1100, mais dispose d’un châssis 2U. Avec ses douzaines de disques 3,5 pouces et ses deux baies internes 2,5 pouces, il cible l’analyse de données et le stockage. Il dispose aussi d’une alimentation 650 W.

Le C6100 représente la quatrième génération de ce genre de serveurs à deux sockets créés par la division de Dell en charge de ces PowerEdge. Il s’agit d’un rack 2U disposant de quatre cartes cartes mères double socket d’une longueur moitié moins grande que sur les modèles traditionnels. Chaque carte représente un noeud qui peut être retiré à chaud et qui dispose d’une douzaine de slots mémoires chacun. Pouvant contenir 24 disques 2,5 pouces et une douzaine de 3,5 pouces, le C6100 dispose de ports Gigabit Ethernet et peut accueillir des cartes gérant le 10 Gigabit Ethernet. L’utilisateur peut choisir jusqu’à deux alimentations de 1 400 W ou descendre pour des modèles à 1 100 W, 750 W ou 470 W.

Tous ces racks 1U ou 2U utilisent soit un Xeon 550 quad cores ou un Xeon 5600 six cores et intègrent SUSE Linux Enterprise Server 11 ou Red Hat Enterprise Linux 5.3. Ils sont compatibles avec VMware ESXi 4.0 Update 1 et Citrix XenServer 5.5.

Image 2 : Trois serveurs pour le cloud chez DellDell vise un nouveau marché

Ces serveurs se démarquent par la présence de blocs d’alimentation disposant d’un rendement de 92 %. C’est plus cher que ce que l’on trouve habituellement, mais cela permet de réaliser des économies d’énergie et de refroidissement. Les PowerEdge peuvent aussi utiliser de la DDR3 basse tension lorsqu’ils sont couplés ave les Xeon 5600s, ce qui permet de réduire la consommation de la mémoire de 10 %.

Dell a aussi réduit ses coûts en retirant le processeur iDRAC classique pour le remplacer par un contrôleur plus simple gérant l’IMPI 2.0. Dell compte sur le fait que ce système fera partie d’un cluster qui pourra facilement prendre la relève en cas de panne, ce qui explique cette omission et l’absence d’un second bloc d’alimentation sur la majorité des modèles.

Ces machines ne sont pas destinées à faire tourner SAP, une base de données ou un serveur de fichier, en d’autres termes, un système qui ferait grandement souffrir l’entreprise en cas d’interruption. Elles sont plus tournées vers les systèmes SaaS et les clouds dont les ressources peuvent être facilement redirigées.

Les prix n’ont pas encore été annoncés, mais les PowerEdge sont chers, Dell comptant sur les économies réalisées par les entreprises qui consomment moins de puissance et d’espace comme argument de vente.