Accueil » Actualité » TSMC : c’est meilleur quand c’est pire

TSMC : c’est meilleur quand c’est pire

TSMC, le premier fondeur indépendant au monde vient d’annoncer que son chiffre d’affaire du mois de février était le pire depuis 20 mois et toute la communauté des experts financiers ont applaudi. Il a totalisé 624,2 millions de dollars, ce qui est une baisse de 14,3 % par rapport à la même période l’année dernière. Et pourtant, TSMC se félicite et estime que les ventes ont été « fantastiques » pour une simple et bonne raison. Malgré la baisse du nombre de jours travaillés en raison de la constitution du mois de février et le Nouvel An chinois, TSMC n’a perdu que 2 % par rapport à janvier 2007. De plus, la baisse de son chiffre d’affaires est un signe que le surplus de production qui a touche le marché est en train de se dissiper. Ces derniers mois, le monde des semi-conducteurs et des puces intégrées ont connu une bulle qui semble éclater et les stocks devraient revenir à la normale. Si certains analystes pensent que la bulle a éclaté et que les marchés vont rapidement se rééquilibrer, Gartner, une firme d’analyse, pense qu’il faudra attendre le second semestre 2007. Cette dernière estimation est consistante avec l’analyse d’Hynix qui se limitait à la DRAM, mais cela peut s’appliquer sur le marché des semi-conducteurs (cf. « Hynix : baisse de la DRAM de 30 % en 2007 »).