Accueil » Actualité » TSMC vise la gravure en 3 nm dès 2022 grâce à une nouvelle usine taïwanaise

TSMC vise la gravure en 3 nm dès 2022 grâce à une nouvelle usine taïwanaise

On se rapproche du nanomètre !

Image 1 : TSMC vise la gravure en 3 nm dès 2022 grâce à une nouvelle usine taïwanaiseTSMCTSMC annonce vouloir bâtir une usine capable de graver en 3 nm dès 2022. L’annonce a beaucoup surpris puisque les marchés s’attendaient à ce que le bâtiment soit construit aux États-Unis. Il sera finalement érigé au Tainan Science Park au sud de Taïwan, le gouvernement asiatique ayant fait une offre plus intéressante que l’administration de Donald Trump.

À lire aussi :
Miniaturisation des transistors et agrandissement des wafers : comprendre les enjeux technologiques

2018, l’année du 7 nm ?

Le fondeur en a aussi profité pour confirmer qu’il avait pris de l’avance sur son 7 nm et que la production en masse devrait commencer en 2018. C’est une finesse de gravure symbolique puisque certaines couches sont gravées à l’aide d’un laser à ultra-violet extrême. La firme annonce aussi commencer à fabriquer en 5 nm dès 2019.