Accueil » Actualité » TurboCache n’est pas mort, merci Gigabyte

TurboCache n’est pas mort, merci Gigabyte

Image 1 : TurboCache n'est pas mort, merci Gigabyte

TurboCache, retour en 2004

TurboCache est apparu en 2004 sur les GeForce 6200 (ATi a eu un équivalent), à un moment où la mémoire était onéreuse et où proposer une carte à bas prix avec « 128 Mo de mémoire » était une idée séduisante. Les premières cartes avaient 16 ou 32 Mo de mémoire en 32/64 bits, et le reste en TurboCache, bien évidemment au détriment des performances…

La technologie TurboCache, apparue avec quelques cartes GeForce 6 à l’arrivée du PCI-Express, n’est pas morte. Cette technologie permet, en simplifiant, de récupérer une partie de la mémoire vive pour la transformer en mémoire vidéo.

Et Gigabyte, avec la GV-N430TC-1GI, utilise cette technique que l’on pensait abandonnée. En effet, et malgré son nom qui indique « 1 Go de mémoire » par exemple sur la GV-N430OC-1GI , la carte n’a que 512 Mo de mémoire. Ces derniers sont composés de DDR3 à 900 MHz sur un bus 128 bits, et les 512 Mo « manquants » sont récupérés sur la mémoire vive, via le connecteur PCI-Express 16x. C’est gênant sur plusieurs points : le consommateur est trompé, les performances sont plus faibles qu’avec réellement 1 Go de mémoire et la mémoire vive est amputée de 512 Mo.

Pour le reste, la carte est classique : une puce GeForce GT430 (GF108) à 730/1 460 MHz — un léger overclocking, donc — et trois sorties vidéo, HDMI, DVI et VGA. Reste à espérer que la carte soit moins onéreuse qu’un modèle doté de réellement 1 Go de mémoire.