Accueil » Dossier » Tuto : fabriquez votre console « mini » rétrogaming Raspberry » Page 5

Tuto : fabriquez votre console « mini » rétrogaming Raspberry

1 : La mode des consoles « mini » de rétrogaming 2 : Nano-ordinateur et Raspberry Pi 4 Model B 3 : De quel matériel a-t-on besoin ? 4 : Installation pas à pas de notre console « mini » 6 : Choisir le bon logiciel 7 : Quelques accessoires bien pratiques 8 : Nos astuces et recommandations diverses

Bien refroidir son Raspberry Pi

Au moment de l’assemblage du NESPi 4 CASE, nous avons pris deux exemples : celui de la solution de refroidissement la plus basique et une autre un peu plus musclée avec un ventilateur. Nous vous invitons toutefois à consulter cette page afin de voir les diverses options de refroidissement qui s’offrent à vous. Tout dépend effectivement de l’argent que vous êtes prêt à dépenser, du bruit que vous tolérez et de la chauffe que vous estimez « correcte ».

Nous l’avons dit, avec un Raspberry Pi 3 Model B+, vous aurez sans doute moins de tracas à ce niveau, mais le Raspberry Pi 4 Model B est un modèle connu pour sa tendance à l’échauffement. Rien de catastrophique et une sécurité est en place pour éviter de « cramer » votre bébé. Reste que pour conserver des performances optimales en toutes circonstances, il faut le refroidir.

Le NESPi 4 CASE a d’ailleurs été pensé pour un tel refroidissement puisque de légères ouvertures ont été aménagées sous la bête et que l’espace est bien suffisant à l’intérieur pour glisser, sans difficulté un dissipateur relativement imposant et un, voire deux, ventilateurs. Attention cependant à ne pas vous tromper en achetant le refroidisseur : des personnes peu scrupuleuses tentent d’écouleur leurs stocks de solutions Raspberry Pi 3 Model B+ alors qu’elles ne sont pas nécessairement compatibles avec un Raspberry Pi 4 Model B.

Image 9 : Tuto : fabriquez votre console « mini » rétrogaming Raspberry

Le graphique ci-dessus permet de bien voir l’efficacité des solutions de refroidissement. Le Raspberry Pi « nu » n’est donc clairement pas une bonne idée et les radiateurs seuls n’apportent qu’une solution partielle. Gardez à l’esprit que pour assurer le rafraîchissement du Raspberry Pi, rien ne vaut une solution « active », c’est à dire compléter par un ventilateur.

Image 10 : Tuto : fabriquez votre console « mini » rétrogaming Raspberry

Ci-dessus, nous vous présentons les nuisances sonores mesurées à 50 centimètres dans le boîtier NESPi 4 CASE. On le voit, la solution dotée de deux ventilateurs est sans doute le meilleur compromis nuisance / échauffement. Elle a donc notre préférence, même si esthétiquement parlant, nous lui préférons nettement le refroidisseur « découpé ».

Sommaire :

  1. La mode des consoles « mini » de rétrogaming
  2. Nano-ordinateur et Raspberry Pi 4 Model B
  3. De quel matériel a-t-on besoin ?
  4. Installation pas à pas de notre console « mini »
  5. Bien refroidir son Raspberry Pi
  6. Choisir le bon logiciel
  7. Quelques accessoires bien pratiques
  8. Nos astuces et recommandations diverses