Accueil » Actualité » UMC : 28 nm et 14 nm

UMC : 28 nm et 14 nm

Image 1 : UMC : 28 nm et 14 nmUMCDans le monde des fondeurs, le plus connu est TSMC, une société taiwanaise, mais il en existe d’autres, comme Samsung, Global Foundries ou UMC (United Microelectronics Corporation). Et — bonne nouvelle —, le processus en 28 nm d’UMC aurait enfin des rendements corrects, selon des rumeurs. C’est une nouvelle importante : avec le retard de TSMC sur le processus en 20 nm, les différents constructeurs continuent à utiliser des usines qui maîtrisent le 28 nm et la demande est très forte sur ce segment.

Qualcomm, Mediatek et Realtek, trois constructeurs importants, devraient profiter du processus d’UMC, même si les sociétés communiquent rarement sur les fondeurs quand elles utilisent les services de plusieurs d’entre eux…

Le 14 nm

La prochaine évolution, tant chez TSMC que chez UMC, est le 20 nm, et la prochaine étape est le 14 nm, comme chez Intel. Et selon des rumeurs, UMC hésiterait à rejoindre l’alliance qui existe entre Samsung et Global Foundries dans ce domaine. En effet, le prix de la licence et les royalties demandées pour produire des puces avec la technologie 14 nm FinFET (les transistors « 3D », à la manière d’Intel) seraient trop élevés pour UMC, qui reste un petit acteur dans ce domaine.