Accueil » Actualité » UMC sur le point de se faire racheter ?

UMC sur le point de se faire racheter ?

Le monde compte finalement peu de sociétés capables de fabriquer des semi-conducteurs. Beaucoup d’entreprises, et pas les moins connues, ne font que concevoir les circuits, dont la fabrication est ensuite sous-traitée. Parmi ces sous-traitants, deux se partagent la majorité du marché : Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) et United Microelectronics Corp. (UMC). Or ce dernier pourrait bien être racheté sous peu.

Des mouvements suspects

C’est en tout cas ce que les investisseurs ont cru comprendre lorsque la société a procédé au rachat 5,7 milliards de ses actions, provoquant la hausse de son cours de bourse de 5,7 %. De tels mouvements peuvent être le signe d’un rachat imminent. Un porte-parole a démenti cette éventualité, sans en nier les avantages.

Irrésistible Chine

Pour UMC, un rachat signifierait la fin des ennuis judiciaires auxquels l’entreprise doit faire face. En effet, le gouvernement taïwanais lui reproche de trop investir en Chine. Une fois rachetée par une société étrangère, américaine par exemple, UMC serait libre de ses mouvements et pourrait profiter au maximum des opportunités économiques offertes par l’empire du milieu. Ou quand les intérêts économiques font oublier le patriotisme…