Accueil » Actualité » Un antivirus pour Mac OS X

Un antivirus pour Mac OS X

Le système d'Apple est réputé, peut-être à tort, être à l'abris des attaques virales. Pourtant, Sophos juge utile et même vital de développer un antivirus pour Mac. En effet, même si Windows est le premier système d'exploitation touché par les virus, il n'en reste pas moins que les autres systèmes sont aussi touchés, mais cela reste moins médiatisé. Cependant, les éditeurs d'antivirus s'accordent pour affirmer que les auteurs de virus ciblent de plus en plus les systèmes basés sur Unix, comme Linux et… Mac OS X.

Je vous l'expliquais succintement dans cette news, les sources de certains virus profitent également aux spammeurs. Toujours dans cette news, je vous indiquais que l'employé d'AOL avait vendu un grand nombre de ficheirs clients à un spammeur. Ceci contribue à appeler ces personnes des « spammeurs mafieux », terme suggéré par Yves Grandmontagne de Silicon. Le tout étant destiné à faire acheter n'importe quoi à une personne non avertie. Et lorsqu'il y a de l'argent en jeu, la barrière du système d'exploitation n'est pas un obstacle, et il n'y a plus de différence entre attaquer un système Windows, Linux ou même Mac OS.

C'est pourquoi Sophos a décidé de développer un antivirus pour Max OS X, et réagit en ces termes provenant de Annie Gay, directrice générale de Sophos France : « Contrairement à l’idée répandue mais fausse selon laquelle les utilisateurs de Mac seraient à l’abri des virus, les clients d’Apple doivent prendre la menace virale extrêmement au sérieux. Cette nouvelle version de la solution antivirus de Sophos leur assure une protection parfaite, au bureau comme en déplacement à l’extérieur. Elle permet aussi à des développeurs tiers d’intégrer la fonctionnalité d’analyse virale dans leurs propres produits ».

Même si on peut douter de la « perfection » que peut offrir un antivirus, il est juste de saluer l'initiative, et d'espèrer qu'elle ouvre la voie de système de protection de plus en plus perfectionnés. Car n'oublions pas qu'avant d'utiliser les failles des systèmes d'exploitation, les virus nécessitaient une action de la part de l'utilisateur. On peut toujours y revenir si ces failles sont comblées par des outils externes…