Accueil » Actualité » Un Arduino overclocké à l’azote liquide

Un Arduino overclocké à l’azote liquide

Image 1 : Un Arduino overclocké à l'azote liquideUn Arduino refroidi

L’azote liquide (-196°C) est souvent utilisé dans le petit monde de l’overclocking pour obtenir des fréquences élevées sur des processeurs récents, mais que se passe-t-il quand on refroidit des choses comme une carte de prototypage Arduino ? Une personne s’est posé la question, et donne ses résultats.

Pour overclocker un Arduino Uno, il a donc remplacé le quartz utilisé pour donner la fréquence par un générateur de fréquence, ce qui permet de régler finement cette dernière. Par défaut, l’Arduino Uno a une fréquence de 16 MHz, via un quartz dédié. En utilisant le générateur de fréquence à température ambiante, la fréquence maximale est de 37 MHz, et quand la carte est plongée dans l’azote liquide, elle peut fonctionner à 65 MHz, soit cinq fois sa fréquence d’origine.

Il est à noter que certains composants apprécient peu le froid : la résistance des bobines en cuivre diminue énormément et les condensateurs perdent leur efficacité, ce qui nécessite dans certains cas un remplacement par des modèles plus efficaces. Plus amusant, les LED changent de couleur dans certains, une vidéo montre par exemple que les LED orange deviennent vertes quand elles sont refroidies.

Arduino et azote

Notons bien évidemment que l’intérêt reste assez expérimental, tout comme les processeurs overclockés à l’azote liquide…