Accueil » Actualité » Un avion espion « plante » le système informatique d’un aéroport

Un avion espion « plante » le système informatique d’un aéroport

Image 1 : Un avion espion « plante » le système informatique d'un aéroportUn U-2 en vol (Wikipedia)

Il y a quelques jours, l’aéroport de Los Angeles a subi des perturbations, avec environ 25 vols annulés et des délais sur plus de 200 vols. Et le problème viendrait… d’un avion espion de la guerre froide. Selon les rumeurs, le système informatique ERAM (En Route Automation Modernization), destiné à aider les contrôleurs aériens à gérer les positions des différents avions présents dans le ciel, aurait eu un problème à cause de la présence d’un antique Lockheed U-2.

Le U-2 est un avion espion lancé en 1955 et destiné à l’origine à surveiller l’Union soviétique. Il a comme particularité de voler très haut — 21 000 mètres, soit deux fois plus haut qu’un avion de ligne classique —, mais le système ERAM n’aurait pas pris ce paramètre en compte selon NBC News et aurait donc essayé de laisser un passage à l’avion espion, alors qu’il ne risquait donc pas d’entrer en collision avec d’autres appareils…

Cette anecdote montre qu’il faut prendre en compte les vieux appareils dans un système informatique… Si le U-2 a en effet été remplacé par des satellites pour les missions d’espionnage, il est toujours utilisé actuellement, sa retraite n’étant prévue que pour 2015 dans le meilleur des cas…