Accueil » Actualité » Un Cell 65 nm dans la PS3 à 399 €

Un Cell 65 nm dans la PS3 à 399 €

On vient d’apprendre que le Cell de la PS3 à 399 € est gravé en 65 nm, tout comme la puce RSX. En plus d’une réduction des coûts, c’est la consommation de la puce qui baisse de façon importante.

Les Cell 65 nm arrivent enfin sur PS3

Nous savons que depuis le mois de février dernier, IBM produit des puces Cell en 65 nm (cf. « Le Cell gravé en 65 nm : c’est maintenant »). Les avantages liés à l’augmentation de la finesse de gravure sont multiples.

Une puce moins chère

Sachant que le processeur en lui-même ne change pas, ce die shrink permet de produire plus de puces sur un même wafer. Au final, une étude d’iSuppli estime que le prix de vente d’une puce Cell à Sony passe de 89 à 60 $. Cela permettrait d’expliquer en partie la baisse de prix de la console.

Sony perd de toute façon de l’argent sur son matériel. Néanmoins, il y a des limites qu’ils s’étaient refusé de franchir l’année dernière au moment du lancement de la PS3. La baisse des coûts de production serait par contre un facteur qui lui permettrait de changer sa politique tarifaire plus facilement.

Une puce qui consomme moins

Le deuxième avantage vient de la consommation. Une plus petite souffre est moins sujette au courant de fuite et consomme moins. En pratique, certains ont vu une nette différence, puisque l’on passe d’une consommation totale de 200 W à 135 W.

Une puce qui chauffe moins

Cela veut donc aussi dire qu’elle chauffe moins et que le système de refroidissement n’aura pas besoin d’être aussi bruyant pour arriver au même résultat.

À titre d’information, une version 45 nm du Cell devrait débarquer fin 2008, voire 2009 (cf. « Sony et Toshiba gravent le Cell de la PS3 en 45 nm »).