Accueil » Actualité » Un disque holographique à la vitesse d’un Blu-ray

Un disque holographique à la vitesse d’un Blu-ray

Image 1 : Un disque holographique à la vitesse d'un Blu-ray

General Electric (GE) vient de graver un disque holographique à la même vitesse qu’un disque Blu-ray, soit entre 4 Mo/s et 5 Mo/s. C’est un pas de plus vers la commercialisation de cette technologie qui reste tout de même bien loin du grand public.

Comme le souligne GE sur son blog, la démocratisation des supports holographiques dépend de leur capacité et la vitesse de traitement des données. Il ne faut tout de même pas oublier le prix. Pour l’instant, ces solutions sont réservées à de très grandes entreprises. Elles coûtent très cher et possèdent des débits d’environ 20 Mo/s en lecture. Ils sont donc très rapidement dépassés par les disques durs et SSD, ce qui explique qu’ils soient réservés à un marché de niche. Les HVD (Holographic Versatile Disc) ont si peu convaincu que InPhase, l’un des pionniers de cette technologie (cf. « 500 Go sur un disque holographique ») a fait faillite l’an dernier.

Néanmoins, à en croire le communiqué de GE, la firme envisage des solutions plus grand public, d’où la comparaison avec le Blu-ray. Les informations sont néanmoins très imprécises. Nous savons juste qu’il travaille sur sa technologie micro-holographique qui permet de placer 500 Go sur un disque de la taille d’un DVD. Il est vrai que les nouvelles vitesses d’écritures sont nettement plus rapides que sur les des anciens prototypes, mais il est clair qu’il en faudra plus pour détrôner le Blu-ray. Pour l’instant, le HVD reste donc le vaporware qu’il a toujours été.