Accueil » Actualité » Un écran Retina pour les tablettes

Un écran Retina pour les tablettes

Image 1 : Un écran Retina pour les tablettes

Samsung va présenter une dalle de 10,1 pouces destinée à intégrer des tablettes. Elle sera en démonstration au SID, une conférence sur l’image qui se tiendra à Los Angeles la semaine prochaine. L’écran a la très grande particularité de disposer d’une résolution importante WQXGA de 2 560 x 1 600. Cela représente une densité de 300 pixels par pouce (300 dpi) et mériterait le terme marketing Retina utilisé par Apple (cf. « Retina, distance et définition : expliquons »), mais les caractéristiques techniques sont entachées par la mauvaise réputation de la technologie PenTile mise en avant par Samsung.

PenTile = un pixel en moins

L’écran utilise la technologie PenTile RGBW. Elle fut développée par Nouvoyance et rachetée par Samsung. Au lieu d’utiliser trois sous-pixels, comme dans un écran classique où chaque pixel dispose d’un sous-pixel rouge, vert et bleu, le PenTile RGBW dispose de seulement deux sous pixels. Certains pixels sont composés de sous-pixels bleus et blancs et d’autres regroupent les couleurs vertes et rouges. La taille du pixel ne change pas. Les sous-pixels blues et rouges sont juste deux fois plus grands que les pixels verts ou blancs. Le pixel blanc est en fait un pixel transparent qui laisse passer la lumière du rétroéclairage. Selon Nouvoyance, cette technologie permet d’obtenir des écrans plus clairs et consommant moins d’énergie. Samsung parle d’une économie de 40 %.

Le problème est que l’on perd grandement en clarté. Cette technologie est déjà utilisée dans la dalle du Motorola Atrix 4G et une déclinaison similaire RGBG utilisant un sous-pixel vert au lieu du sous-pixel blanc a été très critiquée dans le Nexus One. Le piqué laisse à désirer et certaines zones sont floues. Les pixels individuels sont plus marqués en raison de l’absence du troisième sous-pixel. Le contrôleur de la dalle doit ignorer certaines couleurs, car elles ne peuvent pas être reproduites. Il procède aussi à des agencements particuliers pour essayer de s’adapter.

Image 2 : Un écran Retina pour les tablettesUne résolution qui ne dispose pas du même nombre de sous-pixels que les dalles classiques

L’autre grand problème soulevé par la presse en ligne et en particulier nos confrères d’Ars Technica qui ont écrit un dossier sur le sujet l’an dernier est le côté presque trompeur de cet arrangement. Loin de nous l’idée de penser que Nouvoyance est coupable de publicité mensongère et la société explique que son système est supérieur à une dalle RGB classique. Néanmoins, dans les faits, lorsque l’on parle d’une résolution, on s’attend à ce que chaque pixel puisse reproduire les trois sous-pixels classiques (rouge, vert et bleu). Or, en l’espèce, les pixels de Nouvoyance ne reproduisent que deux couleurs.

La résolution est impressionnante et Samsung parle d’une luminosité pouvant atteindre 600 cd/m2 pour un écran lisible à l’extérieur. On craint néanmoins que l’image souffre. Le PenTile est d’ailleurs tellement critiqué que Nouvoyance a créé un blog pour essayer de restaurer son image de marque. Ce nouvel écran de Samsung devrait être l’argument décisif qui jouera en faveur ou contre cette technologie.