Accueil » Actualité » Un fournisseur d’Apple coupable de graves manquements envers ses employés

Un fournisseur d’Apple coupable de graves manquements envers ses employés

Image 1 : Un fournisseur d'Apple coupable de graves manquements envers ses employésLes résidus hautement inflammables produits lors de la fabrication du boîtier de l’iPad

Green America et China Labor Watch ont publié un rapport condamnant Catcher Technology, un fournisseur d’Apple qui produit des composants pour l’iPhone 5s et l’iPhone 6. Le papier est le résultat d’une enquête menée par les membres de ces associations qui ont infiltré Catcher en tant qu’ouvriers. En plus de documenter des manquements importants au code de conduite publié par Apple et au droit du travail chinois, le rapport explique que China Labor Watch a déjà fait part de ces problèmes à Apple en 2013 et que rien n’a été fait pour y remédier.

De sérieux abus

Parmi les abus, Catcher n’emploie personne de plus de 46 ans ou portant des tatouages et il va même jusqu’à demander aux hommes candidats à un poste de montrer leur torse nu. En plus de ces pratiques discriminatoires, un employé doit attendre deux mois après avoir commencé à travailler avant de recevoir une copie de son contrat de travail, ce qui complique les choses si une personne veut se plaindre du traitement reçu, car elle n’a pas de preuve qu’elle travaille pour le fournisseur.

Plus grave, les employés travaillant avec des matériaux toxiques ou dangereux sont mal formés et des fois pas du tout. Ils n’ont pas toujours des équipements de protection, ce qui a provoqué chez certains des irritations au niveau des yeux et de la peau. Les sorties de secours sont fermées à clé et le manque de ventilation sur le site de production des boîtiers de l’iPad est un sérieux risque d’incendie.

Enfin, le rapport affirme que Catcher dépasse de plus de trois fois la limite légale des heures supplémentaires, les employés sont obligés de participer à six heures de meetings par mois non payées et les lettres de démission sont rejetées, ce qui rend la collecte des soldes de tout compte impossible.

Un rapport qui tombe à un très mauvais moment pour Apple

C’est une liste importante qui pose un sérieux problème pour Apple qui est à moins d’une semaine de sa plus importante conférence de presse de l’année. Cupertino a affirmé à Bloomberg qu’il venait d’envoyer une équipe pour enquêter les allégations du rapport publié hier. Apple n’est pas le seul à devoir gérer ce genre de problème. Le mois dernier, Samsung dû sanctionner une usine qui embauchait des enfants. Néanmoins, vu la portée des accusations et le contexte médiatique actuel, Apple a intérêt à réagir vite sous peine de ternir l’annonce de l’iPhone 6.