Accueil » Dossier » Un GPU externe sur PC portable ? On a testé » Page 3

Un GPU externe sur PC portable ? On a testé

1 : Pourquoi une carte graphique externe ? 2 : Plusieurs interfaces, notre choix 4 : Le chevauchement et le choix du GPU 5 : Le problème de l'allocation des ressources 6 : La gestion du démarrage 7 : Optimus & Co. 8 : Les performances 9 : Améliorer les choses ? 10 : Autre chose qu'une carte graphique ? 11 : Conclusion

La solution de Village Instruments

Le boîtier que nous avons utilisé est un ViDock 3 de chez Village Instruments. Ce boîtier externe est prévu pour recevoir une carte PCI-Express x16 (généralement une carte graphique) interfacée en PCI-Express x1 via le connecteur ExpressCard.

Image 1 : Un GPU externe sur PC portable ? On a testéLe boîtier, en métal, mesure 242 x 140 x 65 mm et peut accepter une carte double emplacement. Un câble de 70 cm environ permet de relier le boîtier à un ordinateur, avec une carte ExpressCard/34 intégrée. La finition est correcte et — bonne idée — on trouve deux prises USB sur le boîtier. Il s’agit en fait d’un hub USB interne au boîtier qui récupère le lien USB de l’ExpressCard. Pour rappel, le connecteur en question transporte du PCI-Express (1 ligne), mais aussi de l’USB 2.0.

Notre boîtier est la version de base, destinée à des cartes graphiques d’entrée de gamme. Il se limite donc, au niveau de l’alimentation, aux 75 W de la norme PCI-Express, via une alimentation externe peu encombrante. Deux autres versions du boîtier existent : le ViDock 4 est plus long (342 mm au lieu de 242 mm) et propose une alimentation de 150 W. Cette dernière permet donc d’alimenter la carte graphique via le bus PCI-Express, mais aussi via un connecteur PCI-Express à 6 broches. Le ViDock 4 Plus, quant à lui, nécessite deux alimentations : une de 150 W et une de 75 W. Il permet donc d’installer des cartes qui nécessitent deux connecteurs PCI-Express à 6 broches, soit 225 W. Les rares cartes nécessitant un connecteur 8 broches ne sont pas supportées.

Notons que le PCB et l’arrière du boîtier sont communs à tous les modèles : notre ViDock 3 possède une prise femelle pour une seconde alimentation.

L’installation est assez simple, à base de vis à mains, même s’il faut démonter en partie le boîtier. Une fois allumé, ce dernier s’illumine d’une LED bleue assez puissante, mais il est possible de cacher le boîtier.

Sommaire :

  1. Pourquoi une carte graphique externe ?
  2. Plusieurs interfaces, notre choix
  3. La solution de Village Instruments
  4. Le chevauchement et le choix du GPU
  5. Le problème de l'allocation des ressources
  6. La gestion du démarrage
  7. Optimus & Co.
  8. Les performances
  9. Améliorer les choses ?
  10. Autre chose qu'une carte graphique ?
  11. Conclusion