Accueil » Dossier » Un GPU externe sur PC portable ? On a testé » Page 5

Un GPU externe sur PC portable ? On a testé

1 : Pourquoi une carte graphique externe ? 2 : Plusieurs interfaces, notre choix 3 : La solution de Village Instruments 4 : Le chevauchement et le choix du GPU 6 : La gestion du démarrage 7 : Optimus & Co. 8 : Les performances 9 : Améliorer les choses ? 10 : Autre chose qu'une carte graphique ? 11 : Conclusion

Le problème de l’allocation des ressources

À l’usage, on peut se heurter rapidement à un des problèmes classiques : l’allocation des ressources. En effet, les BIOS des PC portables sont souvent frustes et le paramètre appelé TOLUD parfois mal réglé.

TOLUD ?

Image 1 : Un GPU externe sur PC portable ? On a testéTOLUD signifie Top Of Low Usable DRAM. C’est la valeur utilisée pour déterminer la mémoire maximale disponible avec un système 32 bits quand on a 4 Go de RAM. Typiquement, un système 32 bits est capable de prendre en charge 4 Go de RAM mais une partie de l’espace adressable est allouée aux composants pour l’accès aux périphériques, c’est une des particularités des processeurs Intel. Et cette partie n’est donc pas utilisable par le processeur comme mémoire vive.

Dans les faits, les cartes graphiques nécessitent par exemple une « fenêtre » de 256 Mo qui va permettre d’adresser la mémoire vidéo rapidement. Sans entrer dans les détails, nous avons un dossier sur la gestion de la mémoire avec les systèmes 32 bits, c’est ce qui explique qu’une machine dotée de 4 Go de RAM avec un système 32 bits ne puisse utiliser que 3 ou 3,2 Go de RAM.

Le problème qui survient avec les cartes graphiques externes, c’est qu’elles ont besoin de mémoire et que certains BIOS n’ont pas prévu ce cas de figure. Il est en effet nécessaire de disposer de plus de 512 Mo de mémoire pour les cartes PCI-Express : 256 Mo par carte graphique et de la mémoire pour les autres périphériques. Or certains BIOS fixent la valeur TOLUD à 3,5 Go, soit seulement 512 Mo de mémoire restants libres, ce qui empêche les cartes graphiques de fonctionner.

Il y a plusieurs solutions à ce problème, la plus simple étant d’utiliser un OS 64 bits, qui va déplacer la zone allouée au PCI-Express hors de la mémoire vive adressable. Il est aussi possible d’activer la technologie PAE, qui va permettre la réallocation de la même façon, mais toutes les cartes graphiques ne sont pas compatibles, ni tous les BIOS. Enfin, il est possible de modifier le BIOS pour modifier la valeur TOLUD et la descendre à 3 Go ou — la technique la plus radicale — utiliser moins de mémoire vive.

En effet, la valeur TOLUD n’est utilisée que si la mémoire vive dépasse sa limite. Typiquement, utiliser 4 Go de RAM avec une valeur TOLUD à 3,5 Go. En passant à 3 Go de RAM, il devrait rester 1 Go de libre, ce qui est suffisant pour utiliser le GPU interne et le GPU externe simultanément.

Au final, il est prudent de se renseigner avant d’utiliser un GPU externe sur une machine dotée de 4 Go de RAM et travaillant avec un OS 32 bits.

Sommaire :

  1. Pourquoi une carte graphique externe ?
  2. Plusieurs interfaces, notre choix
  3. La solution de Village Instruments
  4. Le chevauchement et le choix du GPU
  5. Le problème de l'allocation des ressources
  6. La gestion du démarrage
  7. Optimus & Co.
  8. Les performances
  9. Améliorer les choses ?
  10. Autre chose qu'une carte graphique ?
  11. Conclusion