Accueil » Actualité » Un ingénieur de Google veut connecter nos cerveaux au Cloud

Un ingénieur de Google veut connecter nos cerveaux au Cloud

Image 1 : Un ingénieur de Google veut connecter nos cerveaux au CloudChoisirez-vous la pilule bleu ou rouge ? (The Matrix)

Ray Kurzwell, directeur du département ingénierie de Google, a affirmé lors d’une interview donnée au Wall Street Journal que d’ici 2030, les ordinateurs seront de la taille d’une cellule sanguine et qu’ils permettront, entre autres, de connecter « notre néocortex au Cloud ». Il espère aussi que ces machines amélioreront notre système immunitaire.

Un réseau de cerveaux

La vision de l’ingénieur est à la fois fascinante et effrayante. L’idée est « d’étendre » ses facultés mentales en permettant une connexion directe à un serveur qui serait capable de transférer des données dans notre cerveau. Il parle aussi de connecter les cerveaux entre eux pour améliorer l’esprit d’un individu. L’idée « d’étendre son néocortex » revient plusieurs fois dans son discours et semble être associée à l’idée d’évolution de l’espèce humaine.

La recherche tente d’imiter le cerveau humain (cf. « 83 000 CPU pour simuler 1 % d’un cerveau humain pendant une seconde »), mais cette nouvelle vision du futur laisse penser que le cerveau sera le processeur de demain.