Accueil » Actualité » Un laser à 60 $ suffit pour pirater une voiture autonome

Un laser à 60 $ suffit pour pirater une voiture autonome

Image 1 : Un laser à 60 $ suffit pour pirater une voiture autonomeLa voiture a des problèmes

Un chercheur en sécurité va présenter ses recherches à la conférence Black Hat Europe en novembre 2015 et le fait qu’il a réussi à tromper les capteurs d’une voiture autonome, dont le modèle reste inconnu, pour leur faire croire que la voiture était entouré d’objets, empêchant l’engin de fonctionner correctement. Il a réussi à faire cela parce que les données captées et transmises au système n’étaient pas chiffrées, selon IEEE Spectrum.

Très schématiquement, la voiture utilise un système de lasers pour concevoir une image en 3D de ce qui l’environne. Le principe est assez simple. Le capteur envoie des lasers, il attend leurs retours et il calcule le temps qu’ils ont mis pour revenir pour créer une représentation des objets aux alentours. Comme le constructeur n’a pas chiffré la communication entre le capteur et le système, le chercheur a simplement acheté un laser classique à 60 $ et un Raspberry Pi et il a imité les signaux pour tromper le capteur. La seule difficulté est de synchroniser le signal pirate avec le capteur, ce qui n’est pas très compliqué et peut se faire à 100 mètres du véhicule. Bref, il semblerait que les fabricants n’aient toujours pas appris leur leçon (cf. « Pirater une voiture est apparemment très facile »).