Accueil » Actualité » Un memristor se comporte comme une synapse

Un memristor se comporte comme une synapse

Image 1 : Un memristor se comporte comme une synapseDes chercheurs de l’Université du Michigan ont découvert qu’un memristor peut « apprendre » en utilisant les mêmes techniques que le cerveau humain.

Les memristors sont prometteurs

Pour rappel, les memristors combinent une résistance et une cellule mémoire et sont considérés comme les quatrièmes composants électriques passifs (cf. « HP prouve l’existence des Memristor »). Il n’y a pas encore de produit grand public les utilisant, mais les dernières recherches sont très prometteuses (cf. « Une nouvelle propriété des memristors »).

Skynet : science-fiction ou roadmap ?

Aujourd’hui, les scientifiques ont montré qu’il y avait des similitudes entre les memristors et les synapses, rendant ces composants très intéressants pour les systèmes tentant d’émuler le cerveau. En effet, chez l’être humain, l’apprentissage a lieu lorsque des pics de tensions sont générés par des capteurs sensoriels. Par exemple, les yeux voient quelque chose ou la peau touche un objet. Les synapses répondent alors en s’adaptant à l’information reçue.

Les résultats qui seront publiés dans la revue Nano Letters montrent que les memristors se comportent de façon identique aux synapses lorsqu’ils reçoivent des pics de tensions. L’utilisation d‘un réseau de memristor pourrait donc donner naissance, en théorie, à des supercalculateurs capables d’émuler certaines fonctions du cerveau selon les scientifiques dont les travaux furent en partie financé par l’agence pour les projets de recherche avancée de défense (DARPA) du gouvernement américain.