Accueil » Actualité » Un pas de plus vers les réseaux photoniques

Un pas de plus vers les réseaux photoniques

Image 1 : Un pas de plus vers les réseaux photoniquesÀ Grenoble, des chercheurs ont réussi à assembler une source laser compatible CMOS et un guide d’onde en silicium, dans l’espoir de créer une puce réseau optique.

Depuis 2005 et la sortie des Pentium D, on s’est habitué à voir les processeurs augmenter leur puissance via l’augmentation de leur nombre de coeurs. Cette évolution qui doit se poursuivre et même s’accélérer à l’avenir (Intel a par exemple livré des prototypes de CPU à 48 coeurs) pose des défis aux ingénieurs. Le principal étant d’assurer une communication suffisamment rapide entre les coeurs afin d’exploiter leur puissance individuelle.

On sait déjà que les circuits en cuivre ne seront plus adaptés (trop lents, s’échauffant trop) ; la solution envisagée est de recourir à des réseaux photoniques. Les chercheurs du Leti ont justement réussi une avancée dans ce domaine : ils sont parvenus à graver une source laser de type III-V sur un wafer de silicium par un classique procédé CMOS en remplaçant les connexions en or par un empilement de titane/nitrure de titane/aluminium/cuivre. Associée à un guide d’onde adapté, cette source est une première brique dans la mise au point de “réseaux sur une puce” capables de débits de l’ordre de 100 To/s.